Plusieurs structures du complexe Mohamed Boudiaf mises à la disposition des fédérations

Publié le : mercredi, 23 octobre 2019 10:25   Lu : 5 fois
Plusieurs structures du complexe Mohamed Boudiaf mises à la disposition des fédérations

ALGER - Les fédérations algériennes d'athlétisme, d'escrime et de natation ont signé, mardi au siège du ministère de la Jeunesse et des Sports, des conventions avec le Complexe olympique Mohamed Boudiaf 5 Juillet (Alger) pour mettre nombre de structures du Complexe à la disposition des sélections nationales.

La caisse du complexe sera renflouée en raison de la location de ces structures sportives à ces fédérations en vertu d'"un contrat de location".

Le stade d'athlétisme olympique 5 juillet (Sato) sera désormais mis à la disposition à la fédération d'athlétisme, la piscine semi-olympique aux jeunes catégories de la natation, alors que la salle omnisports du centre féminin de Ben Aknoun sera exploitée par l'équipe nationale d'escrime.

Intervenant à cette occasion, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Raouf Salim Bernaoui a déclaré "puisque le complexe olympique Mohamed Boudiaf pâtit des faibles revenues financières et les fédérations se plaignent, à leur tour, du manque des structures sportives pour effectuer leurs préparations, je crois que les conventions signées aujourd'hui sont bénéfiques et positives et pour le ministère et pour les fédérations".


Lire aussi: Complexe Mohamed-Boudiaf : le SATO d'athlétisme va faire peau neuve


Et d'ajouter "le meilleur client du complexe olympique qui est un bien de l'Etat sont les fédérations et ce conformément au principe "gagnant-gagnant" .

C'est un plan d'action que j'ai évoqué auparavant qui concerne le volume d'entrainements, l'exercice des sports au sein des structures sportives, la rentabilité et la mise de ces structures à la disposition des sélections nationales pour garantir la stabilité", a-t-il poursuivi.

"L'Etat ne peut pas continuer à financer le complexe qui emploi 580 salariés. Cette structure sportive de haut niveau devra trouver d'autres ressources financières afin d'assurer l'entretien et les salaires des employés", a-t-il avancé, faisant savoir que "les revenues des tickets en Algérie sont symboliques".

A cette occasion, les présidents des fédérations sportives nationales se sont félicités de la teneur des conventions signées, qui, disent-t-ils, "donneront un nouvel élan au sport algérien et contribuent également à résoudre un grand problème dont souffrent ces instances depuis des années, à savoir le manque flagrant en matière de centres de préparation et d'entrainements des sélections nationales.

Plusieurs structures du complexe Mohamed Boudiaf mises à la disposition des fédérations
  Publié le : mercredi, 23 octobre 2019 10:25     Catégorie : Sport     Lu : 5 foi (s)   Partagez