JM : "Le manque de compétition nous a été fatal"

Publié le : mardi, 05 juillet 2022 13:58   Lu : 62 fois

ORAN - Le manque de compétition chez les sélections algériennes masculine et féminine de handball, s'est impacté sur leur rendement aux Jeux méditerranéens JM-2022 d'Oran (25 juin - 6 juillet), terminant la compétition respectivement à la 6e et 8e places du tournoi, a indiqué mardi à l’APS le président du Comité directoire de la Fédération algérienne (FAHB) Abdelkrim Bendjemil.

"La sélection masculine n’avait plus joué de match officiel depuis mars 2021, alors que la dernière apparition des dames remonte au mois d'août 2019, ce qui est énorme à ce niveau-là. La période avait été mal gérée par l’ancienne fédération, ce qui explique les résultats enregistrés aux JM. Nous aurions pu faire mieux s’il y avait une meilleure stratégie", a indiqué Bendjemil à l’APS.

Le handball algérien a bouclé lundi sa participation au tournoi méditerranéen du mauvais pied, en s’inclinant en matchs de classement.

L’équipe masculine a été battue au terme de la deuxième prolongation face à la Tunisie, vice-championne d’Afrique, (39-35), après la fin du temps réglementaire (26-26), terminant à la 6e place, alors que les handballeuses ont chuté devant la Macédoine du Nord (31-23), bouclant leur participation à la 8e et dernière place.

"Ces JM constituent une étape préparatoire importante pour nos garçons en vue de la CAN-2022 en Egypte (9-19 juillet), qualificative au Mondial 2023, qui reste notre principal objectif. J’espère qu’on sera sur le podium au Caire, sinon ce serait une vraie déception. Pour les filles, je suis très content de leur réaction après plus de deux ans d’inactivité. Les défaites concédées aux JM étaient serrées. Si on avait entamé la préparation un peu plus tôt avec des matchs amicaux au menu, elles auraient pu être sur le podium aujourd’hui", a-t-il souligné.

Et d’enchaîner : "depuis mon arrivée à la tête du directoire, je n’ai pas lésiné sur les moyens pour mettre nos équipes nationales dans les meilleures conditions. Maintenant, il faut donner plus de moyens pour pouvoir organiser des stages permanents, dans le but d’élever le niveau de nos sélections, toutes catégories confondues".

Interrogé sur la situation de la FAHB, et son impact sur la préparation des sélections en prévision des JM-2022, l’ancien international algérien a indiqué qu’il n’y avait aucune perturbation.

"Nos équipes nationales ont travaillé dans les meilleurs conditions. Les moyens mis à la leur disposition n’ont jamais été assurés auparavant, mais comme je l’ai dit, le manque de compétition nous a été fatal", a-t-il conclu.

JM : "Le manque de compétition nous a été fatal"
  Publié le : mardi, 05 juillet 2022 13:58     Catégorie : Sport     Lu : 62 foi (s)   Partagez