JM Oran: l'inquiétude du CIJM par rapport au retard des travaux n’a aucune relation avec la réalité

Publié le : mardi, 30 novembre 2021 22:50   Lu : 7 fois
JM Oran: l'inquiétude du CIJM par rapport au retard des travaux n’a aucune relation avec la réalité

ORAN - Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Abderrazak Sebgag, a affirmé mardi à Oran que l'inquiétude du Comité international des Jeux méditerranéens, exprimée dans un communiqué, par rapport au retard dans les préparatifs de la 19ème édition des jeux prévus dans la capitale de l’Ouest algérien l'été 2022 "n’a aucune relation avec la réalité".

Dans une déclaration à la presse, en marge de sa visite aux infrastructures sportives concernées par cet événement, le ministre a souligné que "le comité international a le droit de donner son avis sur ce sujet, mais la réalité est tout autre sur le terrain et diffère complètement de ce qui circule à cet égard, à savoir de prétendues allégations faites par des partis au service de certains agendas".

Et d'ajouter: "il ne faut pas donner plus que ce qui a été dit sur les préparatifs des Jeux par le Comité international ni entrer dans la polémique, car la réalité du terrain confirme que les travaux des différentes infrastructures sportives sont entrés dans leur phase finale et seront réceptionnés dans les prochaines semaines".

Le Comité international, a souligné M. Sebgag, "aura l'occasion de constater par lui-même l'avancement des préparatifs lors de la visite de ses représentants à Oran les 11 et 12 décembre prochain".

Le ministre a exprimé sa satisfaction quant au rythme imprégné aux travaux au niveau des différentes infrastructures qu’il a visitées, saluant leur qualité et leur volume, soulignant qu'"il n'y a pas lieu de les comparer à celles de la précédente édition des jeux abritée par la ville espagnole de Tarragone".

Abderrazak Sebgag a estimé que ce genre de réalisations "sera en faveur du comité international des jeux méditerranéens CIJM vu qu’il présentera un meilleur visage des jeux et sera en faveur du mouvement sportif national qui pourra en profiter à l’avenir".

"Il est certain que l'Algérie sera fidèle à ses engagements et confirmera qu'elle est en mesure d'organiser les plus grandes compétitions sportives internationales", a-t-il affirmé à ce propos.

Pour accorder à la prochaine édition de cette manifestation méditerranéenne les meilleures chances pour assurer son succès sur tous les plans, le ministre de la jeunesse et des sports a annoncé que les organisateurs ont élaboré "un riche programme pour la promotion médiatique de cet événement qui sera lancé au début de l’année prochaine".

Répondant à une question concernant la possibilité pour l'équipe nationale de football d'accueillir ses adversaires dans le nouveau stade d'Oran, surtout que ce dernier dispose d’une bonne pelouse, le ministre a souligné que ce stade sera bientôt réhabilité après avoir réuni tous les critères fixés par les fédérations internationales et africaines (FIFA et CAF).

"L'entraîneur national sera libre ensuite de prendre la décision qu'il juge appropriée pour l'équipe nationale parce qu'il est le plus apte ".

Le stade d'Oran, doté d'une capacité de 40.000 places, a été l'une des étapes de la visite de M. Sebgag, qui a reçu des explications du directeur de wilaya des équipements publics concernant l'avancement des travaux de cette infrastructure qui sera livrée les prochaines semaines, a affirmé le ministre.

Le ministre a également inspecté le stade d'athlétisme (4 200 places), dont les travaux d'équipement du parcours ont été lancés ce mardi et devront durer 45 jours, délai que le représentant du gouvernement a demandé de revoir pour veiller à son parachèvement dans un délai d'un mois, parallèlement à la croissance de son gazon naturel.

Sur place, Abderrazek Sebgag, accompagné des autorités locales, du commissaire des jeux Mohammed Aziz Derouaz, s’est enquis de la situation des chantiers de la salle omnisports (6000 places), du centre aquatique qui comprend trois piscines. Ces chantiers ont accusé un retard sensible avant de rattraper ce retard, ces dernières semaines, grâce au renforcement des projets avec pas moins de 28 sous-traitants.

Le ministre a reçu des garanties pour l’achèvement des travaux au plus tard au début de l'année prochaine, alors que les travaux d’autres infrastructures visitées, comme la piscine olympique dans le quartier de Hai Mdina Jdida, le complexe équestre Antar Ibn Chaddad à Es sénia et le champ de tir de Bir El Djir tirent à leur fin.

Par ailleurs, d'autres infrastructures qui ont été visitées par M. Sebgag ont ??été achevées, telles que l'Institut de formation des cadres à Ain El-Turck, le Palais des sports Hamou Boutlellis et le complexe de tennis dans le quartier El Salam.

JM Oran: l'inquiétude du CIJM par rapport au retard des travaux n’a aucune relation avec la réalité
  Publié le : mardi, 30 novembre 2021 22:50     Catégorie : Sport     Lu : 7 foi (s)   Partagez