Ligue 1 : la région Ouest renoue avec ses derbies après l’accession du RCR et du WAT

Publié le : jeudi, 26 novembre 2020 13:41   Lu : 2 fois
Ligue 1 : la région Ouest renoue avec ses derbies après l’accession du RCR et du WAT

ORAN - Représentée dans le championnat de Ligue 1 de football ces dernières années par deux clubs seulement, la région Ouest du pays, considérée par les spécialistes comme un vivier de talents, sera présente en force dans la nouvelle édition qui démarrera vendredi.

Cela donnera lieu à un nombre plus important de derbies de l’Ouest, des derbies que les férus de la balle ronde dans la région piaffent d’impatience de revivre, après que plusieurs formations concernées et ayant joué les premiers rôles parmi l’élite par le passé ont bu le calice jusqu’à la lie.

Pour l’exercice 2020-2021, deux équipes de la région ont fait leur retour en Ligue 1 qui sera composée exceptionnellement de 20 clubs. Il s’agit du WA Tlemcen et du RC Relizane. Le premier retrouve la cour des grands après une traversée du désert qui aura duré sept ans pendant lesquels il a même été relégué en troisième palier. Le second club y revient après quatre saisons de sa relégation en Ligue 2.

Ces deux formations auront ainsi l’insigne honneur de porter le flambeau du football de l’Ouest du pays en compagnie du MC Oran et de l’USM Bel-Abbès, les acteurs des deux seuls derbies de la région pendant le championnat de l’exercice précédent, interrompu à la 22e journée pour lutter contre la propagation du coronavirus (Covid-19).

Du coup, les fans du football oranais auront droit désormais cette saison à plus de derbies, et ce, à leur grand bonheur, même si pour cet exercice, ils seront privés des tribunes, en raison du déroulement des rencontres du championnat à huis clos, Covid-19 oblige.


Lire aussi: Ligue 1: USMA-ESS, un choc pour lancer la saison


Qu’à cela ne tienne, les équipes concernées voient déjà dans ce genre de rencontres une source de motivation supplémentaire pour les joueurs, qui vont certainement se surpasser chacun de son côté pour que leur club postule au statut du "Roi" de l’Ouest.

Le nouvel entraîneur français du MC Oran, Bernard Casoni, connaît d’ailleurs quelque chose de la rivalité prévalant entre les clubs voisins, pour avoir vécu de passionnants derbies algérois lors de ses deux passages sur le banc de touche du MC Alger.

Mais pour sa nouvelle expérience au MCO, un club qui n’a rien à envier, selon lui, en matière de popularité aux formations algéroises, y compris au MCA, "l’absence du public risque de faire perdre aux derbies leur charme".

Même son de cloche chez l’entraîneur du WAT, Aziz Abbes, qui s’attend néanmoins à des rencontres "très disputées" entre les voisins, ajoutant qu’il l’a déjà vérifié lors du match amical ayant opposé son équipe au MCO (1-1), il y a quelques semaines à Tlemcen dans le cadre des préparatifs des deux équipes pour la nouvelle saison.

 

Le huis clos gâche la fête

 

En évoquant justement ce test d’application, l’occasion fut propice pour les deux clubs afin de sceller leur réconciliation, après de longues années d’animosité. Voilà donc ce qui leur permet d’ouvrir une nouvelle page dans leurs rapports, au grand bonheur des partisans du fair-play.

Enterrer tous les différends avec l’USMBA était également l’un des objectifs recherchés par le club phare de la capitale de l’Ouest à travers la programmation d’un match amical face à la formation de la "Mekerra" la semaine passée, sauf que ce rendez-vous a été annulé à la dernière minute.

Cette défection a été motivée par la grève déclenchée par les joueurs de l’USMBA pour réclamer leur dû, une attitude ayant donné des idées aux voisins du WAT qui avaient, à leur tour, séché les entraînements pendant trois jours pour les mêmes raisons.


Lire aussi: Coupe arabe de la Fifa 2021 : 22 pays dont l’Algérie confirment leur participation


Deux grèves ayant quelque peu porté préjudice à l’image de marque du football dans l’Ouest du pays, dont les représentants parmi l’élite continuent de réclamer leur affiliation à des entreprises publiques, comme c’est le cas pour pas moins de trois clubs algérois (MCA, USM Alger et CR Belouizdad), estimant qu’il s’agit là de la seule voie devant leur éviter des lendemains incertains.

Dans ce contexte, le nouveau promu RC Relizane n’est pas mieux nanti. Ses affaires sont devenues plus compliquées d’ailleurs après que son président Mohamed Hamri ait écopé d’une année de prison ferme dans une affaire liée à son entreprise activant dans le domaine de la promotion immobilière.

Les interminables problèmes financiers de ces clubs seront certainement oubliés sur le terrain, du moins lors de leurs derbies qui ont été tout le temps passionnants, même si pour cette fois-ci, ces rencontres perdront quelque peu de leur saveur en l’absence des supporters.

Ces derniers vont devoir prendre leur mal en patience le temps de se débarrasser de cette crise sanitaire, avec l’espoir aussi de voir d’autres formations de l’Ouest, qui faisaient jadis le bonheur de la région, à l’image de la JSM Tiaret et du GC Mascara, pour ne citer que ces deux-là, retrouver l’élite et redorer leur blason terni, souhaite-t-on dans les milieux des fans concernés.

Ligue 1 : la région Ouest renoue avec ses derbies après l’accession du RCR et du WAT
  Publié le : jeudi, 26 novembre 2020 13:41     Catégorie : Sport     Lu : 2 foi (s)   Partagez