Nécessité de mettre en place de mécanismes de lutte contre la violence faite aux femmes

Publié le : dimanche, 24 novembre 2019 11:14   Lu : 7 fois
Nécessité de mettre en place de mécanismes de lutte contre la violence faite aux femmes

ALGER- La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la Femme, Ghania Eddalia, a mis en avant, depuis le Caire (Egypte), l'importance de lancer une réflexion autour de mécanismes devant concrétiser la lutte contre la violence faite aux femmes, a indiqué ,samedi, un communiqué du ministère. 

Intervenant, vendredi, à l'occasion de l'ouverture de la 9e réunion du Haut Conseil de l'Organisation de la femme arabe (OFA), Mme Eddalia a souligné la nécessité de "réfléchir ensemble sur les moyens que nous pouvons déployer pour lutter contre toutes les formes de violence infligée à la femme et protéger les femmes arabes pendant et après les conflits armés en leur permettant de participer à la prévention et la résolution des conflits".

"L'OFA doit mettre en place des outils et des mécanismes pour impliquer l'autre sexe dans cette mission", a affirmé Mme Eddalia, également présidente du Conseil exécutif de l'OFA, soulignant que "la non-discrimination sur la base de sexe dans la vie publique et devant la loi et lors du partage des sources et des responsabilités est la voie vers la stabilité des familles et la prospérité des sociétés".

Elle a exhorté, dans ce cadre, l'homme à "se mobiliser afin de défendre les droits de la femme, la défense des questions relatives à la femme ne devant pas être limitée à la femme uniquement".


Lire aussi: Eddalia: nécessaire sensibilisation à la lutte contre la violence faite aux femmes 


"La nation arabe a besoin, aujourd'hui, d'intensifier les efforts, d'unir les rangs et d'échanger les expériences et les bonnes pratiques dans toutes les questions d'intérêt commun", a indiqué, dans ce sens, Mme Eddalia, relevant que "les questions relatives à la femme sont au cœur de ces intérêts. L'OFA est appelée, lors de sa prochaine session, à jouer un rôle régional sensible s'inscrivant dans le cadre des programmes de la femme, de la sécurité et de la paix, fondés sur la base de la résolution onusienne 1325".

Pour permettre à l'OFA de s'adapter avec les mutations politiques et socioéconomiques, et faire face aux défis sécuritaires dans les pays arabes, Mme Eddalia a mis l'accent sur l'impératif d'"évaluer le travail de l'Organisation, de mettre à jour sa stratégie, de moderniser son rendement et de renforcer la coordination de ses actions avec la Ligue arabe et les différentes organisations régionales et internationales".

Rappelant que la 9e réunion du Haut Conseil de l'OFA intervient dans une conjoncture difficile, marquée par une intensification des conflits régionaux et des fissures internes, outre l'exploitation de ces conditions par l'occupant sioniste afin de renouveler ces agressions sur le peuple palestinien sans défense, Mme. Eddalia a affirmé que cette situation "interpelle la femme arabe, encore une fois, pour écrire l'histoire et à façonner l'avenir de la nation arabe, ce qui confère à l'OFA davantage de responsabilités en la mettant face à de nouveaux défis".

Mme Eddalia a saisi cette occasion pour se féliciter de "la mise en œuvre des décisions adoptées lors de 16e réunion ordinaire du Conseil exécutif de l'OFA, tenue à Mascate fin 2018".

Nécessité de mettre en place de mécanismes de lutte contre la violence faite aux femmes
  Publié le : dimanche, 24 novembre 2019 11:14     Catégorie : Société     Lu : 7 foi (s)   Partagez