L'intérêt accordé par l'Algérie à l'enfance s'est traduit dans le riche arsenal juridique   

Publié le : mercredi, 02 octobre 2019 14:18   Lu : 2 fois
L'intérêt accordé par l'Algérie à l'enfance s'est traduit dans le riche arsenal juridique    

ALGER- L'intérêt accordé par l'Algérie à l'enfance "s'est traduit dans le riche arsenal juridique qui garantit à l'enfant une protection judiciaire particulière dans tous les aspects de sa vie", a indiqué mercredi à Alger la Déléguée nationale de la promotion et de la protection de l'enfance, Meriem Cherfi.

 "L'intérêt accordé par l'Algérie à l'enfance ne date pas d'aujourd'hui mais procède de notre religion et de notre legs civilisationnel. Cette question est une priorité depuis le recouvrement de la souveraineté nationale", a affirmé Mme Cherfi à l'ouverture des travaux d'un séminaire international sur "l'importance du signalement dans la protection de l'enfant en danger", ajoutant que cet intérêt "s'est traduit dans le riche arsenal juridique qui renferme de nombreux principes et dispositions garantissant à l'enfant une protection judiciaire particulière dans tous les aspects de sa vie, notamment l'article 72 de la Constitution qui dispose que +la famille, la société et l'Etat protègent les droits de l'enfant".

Les efforts de l'Algérie en la matière ont été couronnés par la promulgation le 15 juillet 2015 de la loi relative à la protection de l'enfant, laquelle permet à l'enfant de bénéficier de différents mécanismes et mesures de protection à caractère social et judiciaire, à travers l'adaptation de la législation nationale aux conventions internationales ratifiées par l'Algérie, a souligné la responsable.

Parmi ces mécanismes, elle a notamment cité le signalement de toutes formes de danger et d'atteinte aux droits de l'enfant, estimant qu'il s'agissait du mécanisme le plus important pour assurer à l'enfant une protection effective et à temps.

Mme Cherfi a également évoqué "l'Organe national de la protection et de la promotion de l'enfance, placé auprès du Premier ministre, et présidé par le Délégué national à la protection de l'enfance, qui a été créé en vertu de cette loi en vue de protéger les enfants contre toute atteinte à leurs droits", et ce, a-t-elle dit, "partant de la foi de l'Etat algérien en l'importance d'investir dans les enfants pour bâtir une société forte et un Etat de droit".

L'Organe "tient compte sans cesse des développements en cours dans le monde pour relever les défis de la mondialisation qui guettent nos enfants, dans le cadre d'une approche participative avec les différents secteurs étatiques concernés par l'enfance et la société civile", a fait savoir la responsable, faisant état du lancement de campagnes de sensibilisation à l'importance du signalement des atteintes aux droits des enfants auprès des professionnels en matière de protection de l'enfant en danger.

L'intérêt accordé par l'Algérie à l'enfance s'est traduit dans le riche arsenal juridique   
  Publié le : mercredi, 02 octobre 2019 14:18     Catégorie : Société     Lu : 2 foi (s)   Partagez