Print this page

Commandant Nacéra Belhadj, une carrière truffée de sacrifices à la PC de Blida

Publié le : mardi, 08 mars 2022 12:30   Lu : 3 fois
  • Partagez
Commandant Nacéra Belhadj, une carrière truffée de sacrifices à la PC de Blida

BLIDA - Praticienne à la protection civile (PC) de Blida, Dr.Nacira Belhadj a vécu les différentes crises traversées par la wilaya, depuis la décennie noire jusqu'à la pandémie de la Covid-19, qui ont fait d’elle un modèle de courage et de dévouement au service de la patrie et du citoyen, comme attesté par ses collègues au travail.

S’exprimant à propos de sa carrière professionnelle de plus de 26 ans, le commandant Belhadj a déclaré, à l’APS à l'occasion de la Journée mondiale de la femme (8 mars), qu'elle a rejoint le corps de la protection civile durant les années 90, à l’âge de 28 ans, après avoir quitté son travail à l’hôpital "Brahim Tirichine" où elle exerçait comme médecin, et s’occupait notamment des victimes de la décennie noire. Une activité qui l’a propulsé en plein dans le monde de l’horreur.

Expliquant les causes de son intégration à ce corps constitué, elle a souligné, "je n’en pouvais plus de rester là à attendre l’arrivée des blessés qui étaient évacués vers les hôpitaux dans un état souvent très grave. Alors j’ai décidé que c'était à moi d’aller vers eux en rejoignant le corps de la protection civile".

Parfaitement consciente de la gravité de la situation sécuritaire à l'époque, et de l’impératif, pour elle, de fournir plus d’efforts dans un domaine qui était l'apanage des hommes, DR. Belhadj "fut à la hauteur de ce défi", ont affirmé ses collègues au travail. Elle fut la première femme médecin à intégrer ce corps et à exercer dans l’unité des secours.

Selon son collègue, Dr.Kadem Hakim, elle est "l’archétype" de la femme battante qui a vécu les périodes difficiles traversées par le pays.

Parmi les incidents les plus importants dans lesquels elle eu à intervenir tout au long de sa carrière professionnelle, Dr.Belhadj se rappelle particulièrement l'accident du crash d'un avion militaire à la cité Fettal de Beni Merad en 2003, et le crash de l’avion militaire à proximité de l'aéroport militaire de Boufarik, en 2018.

 

L’épidémie du Coronavirus, une autre halte dans la carrière du Dr.Belhadj

 

"La pandémie du Coronavirus fut une épreuve difficile dans ma carrière professionnelle, car les médecins et les agents de la protection civile étaient en premières lignes du premier foyer de l’épidémie déclarée à Blida", a souligné DR. Belhadj.

La praticienne, maman de trois enfants, s’est remémoré les "jours très difficiles" durant lesquels elle et ses collègues étaient mobilisés pendant plus de trois mois, sans aucun contact avec leur familles, de peur d'être infectés et de leur transmettre le virus.

"Nous avons été les premiers à faire face aux premiers cas d’infection dans la wilaya, nous avions peur, mais nous n'avions pas d'autre choix que de répondre à l'appel du devoir. Nous avons perdu de nombreux collègues à cause de la pandémie, et beaucoup d'autres ont été infectés", a-t-elle dit avec tristesse.

Les collègues de Nacéra disent qu'elle est "une battante au cœur de fer". Cette force de caractère et ce courage lui ont été transmis de son père, le moudjahid Abdelkader Belhadj, qui lui a inculqué, dès l'enfance, l’amour de la patrie. Une valeur qui a forgé sa personnalité et son caractère bien trempé, qui font qu’elle ne recule jamais face à un danger menaçant la vie humaine.

Le commandant Nacéra Belhadj, qui a fait part de son intention d'écrire ses mémoires, pour raconter sa carrière au sein du  corps de la protection civile, a recommandé à ses collègues, les femmes notamment, la "nécessité d'être patients et forts en toute circonstance", pour qu’ils soient capables, en tant qu’agents et médecins de la protection civile, d'assister et de secourir ceux qui en ont besoin.

"La formation continue dont j’ai bénéficié tout au long de ma carrière professionnelle a, aussi, forgé mon expérience", a-t-elle conclu.

Commandant Nacéra Belhadj, une carrière truffée de sacrifices à la PC de Blida
  Publié le : mardi, 08 mars 2022 12:30     Catégorie : Société     Lu : 3 foi (s)   Partagez