La culture du vivre-ensemble en paix doit être "au coeur de la société"

Publié le : dimanche, 28 novembre 2021 22:15   Lu : 1 fois

ORAN - Le président de la République M. Abdelmadjid Tebboune tient à ce que les discussions concernant la culture du vivre-ensemble en paix "soient au cœur de la société", a indiqué dimanche à Oran le conseiller du président de la République chargé des organisations nationales, internationales et des organisations non gouvernementales, Hamid Lounaouci.

Le conseiller du président de la République a souligné que "le programme de ces rencontres que nous avons tracé est une initiative du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, qui tient à ce que les discussions concernant la culture du vivre-ensemble en paix soient au cœur de la société", soulignant le rôle de l’université dans ce domaine.

Dans son intervention lors d’une journée d’étude sur "la culture du vivre-ensemble en paix", organisée par la Conférence régionale des universités de l’Ouest en collaboration avec le Centre de recherche en anthropologie sociale et culturelle d’Oran (CRASC), M. Lounaouci a fait savoir que des rencontres similaires sur ce sujet seront organisées dans plusieurs universités à travers le pays, qui seront couronnées par un congrès international à Alger sur la culture du vivre-ensemble en paix le 16 mai prochain.

Le conseiller du président de la République a indiqué que ce congrès, devant être organisé à Alger dans le cadre de la Journée mondiale du vivre-ensemble en paix, décrétée par l’Organisation des Nations Unies le 16 mai, est le résultat d’une initiative diplomatique algérienne, notant qu’il sera préparé par des universitaires du pays du domaine et des invités spécialisés en sociologie, en politique, en psychologie et en philosophie, entre autres, des différents coins du monde.

M. Lounaouci a déclaré que "l'Algérie, depuis l'Antiquité, n'a jamais attaqué personne et n'a occupé aucun pays", ajoutant que l'Algérie est aujourd'hui attaquée par la presse, les réseaux sociaux et les organisations dites non gouvernementales.

Les travaux, auxquels ont assisté des universitaires et des étudiants, ont été marqués par plusieurs interventions traitant des questions du vivre en paix, de citoyenneté mondiale, les fondements constitutionnels pour vivre en paix, à travers l'expérience de l’Emir Abdelkader El-Djazaïri, la co-existence, le patrimoine culturel religieux en Algérie et les défis de la construction d'une culture de la paix.

A l'issue de cette rencontre, les participants ont recommandé la création d'une académie pour le vivre-ensemble en paix comprenant l'élite nationale et l'élite de la communauté nationale à l'étranger ayant des contributions dans le domaine de la promotion du vivre-ensemble en paix, ainsi que l'organisation de manifestations scientifiques sur le vivre-ensemble en paix au niveau des établissements universitaires le 16 mai de chaque année.

Les participants ont également souligné la nécessité de créer de nouvelles unités de recherches dans les centres de recherches pour inciter les chercheurs, ainsi que le développement du discours religieux dans le sens du renforcement du vivre- ensemble. 

La culture du vivre-ensemble en paix doit être "au coeur de la société"
  Publié le : dimanche, 28 novembre 2021 22:15     Catégorie : Société     Lu : 1 foi (s)   Partagez