Recourir à des mesures coercitives pour lutter contre les agressions sur les réseaux AEP

Publié le : vendredi, 23 avril 2021 14:48   Lu : 157 fois
Recourir à des mesures coercitives pour lutter contre les agressions sur les réseaux AEP

TEBESSA- Le ministre des Ressources en eau, Mustapha Kamel Mihoubi, a souligné, jeudi à Tébessa, la "nécessité d’intensifier le contrôle pour lutter contre les branchements illicites et les agressions sur les réseaux d’alimentation en eau potable en recourant à des mesures coercitives à l’encontre des contrevenants''.

Lors de l’inspection de la station d’épuration des eaux usées de la commune de Tébessa, dans le cadre de sa visite de travail dans la wilaya, le ministre a indiqué que les agressions sur les réseaux de distribution d’eau par des branchements illicites réduit les quantités d’eau potable desservies aux habitants et provoque une perturbation de la distribution.

Le ministre a donné des instructions, dans ce contexte, aux responsables du secteur des ressources en eau pour "coordonner avec les autorités locales et réactiver le rôle de la police de l’eau afin de surveiller les réseaux, recenser les atteintes et recourir à des mesures coercitives ainsi qu’aux instances judiciaires pour mettre fin à ces pratiques illicites qui affectent d’une manière négative le service public".

Par ailleurs, M. Mihoubi a suivi un exposé relatif à son secteur dans la wilaya de Tébessa qui compte 795.000 habitants approvisionnés par des eaux souterraines à hauteur de 83 %, alors que six communes du Nord de la wilaya sont alimentées par le barrage d’Ain Dalia de la wilaya de Souk Ahras.

Celles-ci seront approvisionnées à compter de ce jour à partir du barrage Ouldjet Mellegue de la commune de Ouenza, après la mise en service de la station de traitement et de pompage de cet ouvrage hydraulique.


Lire aussi : Le projet d’alimentation en eau potable de 6 communes du Nord de Tébessa mis en service


Selon les explications fournies au ministre sur place, l’unité de Tébessa de l’Algérienne des eaux (ADE) gère l’alimentation en eau potable dans 15 communes, tandis que cette gestion est assurée par les services communaux dans 13 autres communes.

L’approvisionnement en eau y est en moyenne assuré entre une fois tous les deux jours, à une fois tous les six jours.

Le ministre a exprimé, à ce propos, son mécontentement devant cette situation et mis l’accent sur la nécessité de prendre toutes les mesures pour parvenir à une distribution équitable de l’eau et assurer l’accès à cette ressource vitale dans toutes les régions par l’intensification de la prospection dans les régions disposant de ressources souterraines, la réalisation de nouveaux forages, l’élargissement des réseaux et la lutte contre les branchements illicites et les fuites.

M.Mihoubi a clôturé sa visite par l’inspection du projet de raccordement de trois puits profonds dans la région d’Ain Chebrou (Tébessa) au réseau d’électricité pour renforcer l’approvisionnement des communes de Tébessa, El Aouinet, Morsott et Bir Dhab en eau potable dont le taux d’avancement des travaux atteint actuellement 75 %, accordant "un délai de 20 jours" pour leur mise en service.

Recourir à des mesures coercitives pour lutter contre les agressions sur les réseaux AEP
  Publié le : vendredi, 23 avril 2021 14:48     Catégorie : Société     Lu : 157 foi (s)   Partagez