La société civile consciente des enjeux qu'affronte le pays

Publié le : dimanche, 11 avril 2021 09:51   Lu : 89 fois
La société civile consciente des enjeux qu'affronte le pays

MOSTAGANEM - Le conseiller du président de la République chargé du mouvement associatif et de la communauté nationale à l’étranger Nazih Berramdane a affirmé samedi à Mostaganem que la société civile est consciente des enjeux qu'affronte l’Algérie notamment à l'étape actuelle et est prête à y faire face.

Lors d’une rencontre régionale ayant regroupé les fédérations de la société civile et le mouvement associatif des wilayas de l’Ouest du pays à la Maison de la culture "Ould Abderrahmane Kaki", M. Berramdane a souligné que la société civile notamment les jeunes et les élites sont conscients des plans visant à semer le désarroi et le désespoir et sont à la hauteur pour relever tous les défis et de faire face à divers enjeux".

Le conseiller du président de la République a salué la maturité de la société civile algérienne et la vigilance de la jeunesse algérienne face aux différentes tentatives de porter atteinte à la stabilité du pays, faisant allusion notamment à la tentative d’exploitation des réseaux sociaux pour saper le moral et parasiter les initiatives visant à opérer le changement efficace, renforcer le processus démocratique, édifier une économie forte et hisser le citoyen algérien à la place qu’il mérite.

M. Berramdane a déclaré, à ce propos, que "la société civile doit contribuer à renforcer le front national qui permet de conforter l’immunité nationale devant les enjeux et défis", citant à titre illustratif son rôle efficace lors de la crise sanitaire liée à la pandémie du coronavirus.

Abordant les acquis de la société civile après la constitutionnalisation de son rôle et les mécanismes pour le promouvoir et le réhabiliter conformément aux engagements du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, il a rappelé la stratégie nationale de la société civile qui se base sur plusieurs mécanismes dont l’Observatoire national de la société civile et le Conseil supérieur de la jeunesse.


Lire aussi: Avancer "main dans la main" pour faire face aux défis


M Berramdane a qualifié ces deux mécanismes d’importants pouvant constituer de véritables espaces de réflexion pour la promotion des valeurs nationales et la réhabilitation du rôle de la société civile et de la jeunesse en tant que forces de proposition et partenaires des pouvoirs publics dans divers domaines et à tous les niveaux.

Le conseiller du président de la République a également valorisé les garanties apportées par la nouvelle loi électorale en faveur de la jeunesse, notamment à travers la liste ouverte qui empêche l'influence de l'argent et soutient les jeunes candidats dans leurs campagnes électorales, soulignant que "l'Algérie tend vers un véritable changement et l'édification d'un Etat fort avec une société civile et des partis politiques forts qui doivent être des écoles de la formation politique".

La société civile consciente des enjeux qu'affronte le pays
  Publié le : dimanche, 11 avril 2021 09:51     Catégorie : Société     Lu : 89 foi (s)   Partagez