Bouira: vaste élan de solidarité citoyenne pour désenclaver le village d'Aguouillal

Publié le : jeudi, 04 mars 2021 19:57   Lu : 22 fois
Bouira: vaste élan de solidarité citoyenne pour désenclaver le village d'Aguouillal

BOUIRA - Un vaste élan de solidarité citoyenne s’est formé depuis quelques jours à Aguouillal, un village montagneux relevant d’El Adjiba (nord-est de Bouira), où la population locale s’est fortement mobilisée pour lancer des travaux d’aménagement du chemin communal reliant ce hameau aux localités environnantes.

Cette action de solidarité a débuté depuis trois jours dont l’objectif est de nettoyer, d’aménager le chemin intercommunal menant d’Assif Assemadh vers le village Aguouillal ainsi que vers la localité voisine Illyithen. "Les travaux se poursuivent toujours pour désenclaver ces deux localités notamment Aguouillal", a fait savoir Raid Zennoudi, membre de l’association locale "Thiwizi".

Les travaux portent sur l’aménagement de la chaussée complètement dégradée notamment en période d’hiver en raison des fortes pluies qui causent souvent des glissements de terrain.

"La voie se rétrécit de plus en plus. Nous devons éradiquer les éboulements ainsi que les pierres jonchant cette route, qui revêt une grande importance car elle permet à toute cette région de s’ouvrir sur la wilaya de Tizi Ouzou et Béjaia", a expliqué M. Zennoudi.

Les citoyens, des jeunes et moins jeunes, et tous les propriétaires d’engins et tracteurs du village, se sont mobilisés pour réussir le pari d’aménager ce chemin délaissé. S’étendant sur une distance de neuf kilomètres, "la route, partagée par les municipalités d’El Adjiba et de M’Chedallah, a besoin de revêtement pour qu’elle soit plus praticable. Les responsables locaux doivent nous aider aussi", a-t-il dit.

Dans un climat de joie, les habitants d’Aguouillal et du hameau de Thiniri du même village continuent d’apporter leur aide pour réaménager cette étroite route forestière et désenclaver leur localité. "L’avancée de la forêt et des éboulements de terrain ont sérieusement rétréci la voie. Nous sommes en train d’enlever tous ces obstacles et de mettre des mûrs de soutènement en pierres pour empêcher tout glissement dans certains points", a expliqué de son côté Laid Sait, citoyen et aussi membre de l’association "Thiwizi".

 

Revenir pour s’installer

 

Des dizaines de jeunes issus de la localité limitrophe Illyithen se sont, eux aussi, engagés dans cette louable initiative en déployant leurs propres moyens matériels pour améliorer l’état de cette route, qui implique aussi la commune de Saharidj, relevant de la Daira de M’Chedallah.


Lire aussi: Covid-19 : Des associations caritatives en rang uni pour soutenir l’effort national de solidarité


A ce propos, le chef Daira de M’Chedallah, Lakhdar Zitouni, a salué cette initiative, qui, a-t-il dit, "renseigne sur l’esprit de solidarité et d’entraide dont jouit la région d’Aguouillal et d’Illyithen. Ce sont des actions qui nous encouragent pour faire toujours mieux", a-t-il souligné à l’APS.

Le même responsable a saisi cette occasion pour réaffirmer son engagement pour prendre en charge prochainement ce projet dans le cadre de la Caisse de garantie et de solidarité des collectivités locales (CGSCL). "Le bitumage de cette route nécessite une enveloppe de 60 millions DA, actuellement la municipalité de M’Chedallah n’a pas suffisamment d’argent pour engager des travaux, mais, le projet reste l’une de nos priorités à prendre en charge prochainement", a-t-il dit.

Une fois achevé, l’aménagement de ce chemin intercommunal permet de désenclaver Aguouillal, Thiniri, et Illyithen, classées comme zones d'ombre (enclavées). En plus de l’aménagement de la route, les habitants des ces localités réclament, entre autres, la réouverture de l’unique école primaire Haddadi Said et la salle de soin Amrani Akli abandonnée à ce jour.

"Nous voulons que la vie revienne dans nos villages. Les gens doivent revenir aussi car, il y’a du gaz et de l’eau potable. Tous se fait progressivement pour préserver notre terre natale", a estimé Mohamed, un cinquantenaire qui participent à l’opération de solidarité.

Beaucoup de citoyens issus d’Aguouillal, et qui vivent ailleurs, à Blida, Alger et même en France, sont venus apporter soutien et assistance à leurs concitoyens. Le retour aux sources n'est pas un vain mot au village d'Aguouillal, où certains émigrés comptent y revenir pour s’installer.

Bouira: vaste élan de solidarité citoyenne pour désenclaver le village d'Aguouillal
  Publié le : jeudi, 04 mars 2021 19:57     Catégorie : Société     Lu : 22 foi (s)   Partagez