L'Etat déterminé à faire de la société civile un partenaire fort

Publié le : mercredi, 23 décembre 2020 16:32   Lu : 84 fois
L'Etat déterminé à faire de la société civile un partenaire fort

ALGER - Le Conseiller auprès du président de la République chargé du mouvement associatif et de la communauté nationale à l'étranger, Nazih Berramdane, a affirmé mercredi à Alger que l’Etat algérien était déterminé, à la faveur des mécanismes réglementaires, administratifs et organisationnels, à faire de la société civile "un partenaire fort" apte à jouer son rôle à tous les niveaux.

"Conscient des nombreux et multiples défis qui se posent au pays, l'Etat algérien est résolu à consolider la société civile à travers la formation de ses cadres tant au niveau local, wilayal que national", a précisé M. Berramdane lors d’un forum national sur "le rôle de la société civile dans la consolidation du front interne pour faire face aux nouveaux défis", organisé par les Scouts musulmans algériens (SMA) au Camp international de Sidi Fredj.

Il a affirmé, dans ce contexte, que l'objectif de la consolidation des organisations et associations était de leur permettre de jouer un rôle aux plans régional et international, soulignant "leurs capacités humaines et leur capital expérience pour être une force d’influence".

Evoquant "la vision proactive" développée par le Président Tebboune lors de sa campagne électorale, M. Berramdane a rappelé qu'il avait souligné alors l’impérative organisation de la société civile pour être "le ciment" du pays et de la réhabilitation des valeurs nationales afin qu'elle soit au premier plan dans la défense de l’unité nationale.

Une dimension concrétisée dans la nouvelle Constitution conférant à la société civile la place de premier allié du redressement de l'Etat, a-t-il ajouté mettant en avant l'importance accordée, en outre à la communauté nationale à l'étranger en tant que prolongement de la société civile à l'intérieur du pays.


Lire aussi: Constitution: la société civile, principal allié du redressement de l'Etat


Pour sa part, le Conseiller du Président de la République chargé des Archives nationales et de la mémoire a appelé à "la reconstruction du front interne" à travers un retour aux "facteurs de force" à même de favoriser pour le citoyen algérien la connaissance de sa valeur et de la valeur de sa patrie.

Il a plaidé, à cette occasion, pour une conjugaison des efforts, en coordination avec les Scouts musulmans algériens (SMA), pour la sensibilisation de la société à l'acceptation des uns les autres à travers l'action participative et collective.

Intervenant lors de cette rencontre, le président du  Haut Conseil islamique (HCI), Bouabdellah Ghlam Allah, a mis l'accent sur l'importance de la complémentarité de l'action entre associations civiles pour un véritable éveil, qualifiant le mouvement associatif de "levier" pour le soutien de la position de l'Algérie à l'égard des causes de libération, notamment les causes palestinienne et sahraouie.

De son côté, le Commandant des SMA, Abderrahmane Hamzaoui a estimé que ce forum était "une rencontre consultative" pour un diagnostic de la situation et des défis internes et externes à relever, à la lumière des conjonctures économique, sociale et sanitaire que traverse le monde entier.

Il a affirmé, à ce propos, que le SMA, à l'instar des autres organisations de la société civile, était face à un défi majeur, à savoir le renforcement du front interne conformément aux principes du Premier novembre 1954 et l'impérative préservation des composantes de l'identité nationale".

L'Etat déterminé à faire de la société civile un partenaire fort
  Publié le : mercredi, 23 décembre 2020 16:32     Catégorie : Société     Lu : 84 foi (s)   Partagez