Prise en charge des personnes sans abri: l'apport du mouvement associatif souligné

Publié le : lundi, 21 décembre 2020 18:56   Lu : 85 fois
Prise en charge des personnes sans abri: l'apport du mouvement associatif souligné

AIN DEFLA- La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Kaouthar Krikou, a mis en exergue lundi à Khémis Miliana (Aïn Defla) le rôle du mouvement associatif et des médias dans le processus de prise en charge des personnes sans abri, appelant ces entités à travailler en coordination avec son département afin d’optimiser toute action visant cette frange vulnérable de la société.

"Le département de la Solidarité nationale s’emploie à prendre en charge les personnes sans abri, mais il est absolument nécessaire que les médias et le mouvement associatif travaillent en coordination avec nous afin d’optimiser toute action visant cette frange non épargnée par les vicissitudes de la vie", a précisé Mme Krikou, qui inspectait le centre pour les personnes sans abri de Khémis Miliana dans le cadre de sa visite de travail dans la wilaya.

"Au regard des spécificités de leurs actions, les médias et les associations peuvent s’acquitter d’un grand rôle dans la prise en charge des sans abri par la mobilisation d’un plus grand nombre de personnes à cette démarche", a-t-elle ajouté.

Tout en reconnaissant que certains locataires des centres pour personnes sans abri refusent d’y rester pour diverses raisons, elle a estimé que le mouvement associatif et les médias peuvent être d’un grand apport dans toute démarche visant le dénouement de cette situation ou, tout au moins, à en atténuer de l’étendue.

Observant, par ailleurs, que la prise en charge des personnes sans abri ne doit pas se limiter à la saison hivernale, elle a mis l’accent sur la nécessité d’étendre cette action à toute l’année.

"Certes, la prise en charge des personnes sans abri s’accroit durant la saison froide en raison des conditions climatiques rugueuses y sévissant, mais il est absolument nécessaire d'étendre cette action à toute l’année", a-t-elle insisté, faisant état, dans ce cadre, d’instructions données aux directeurs de l’action sociale et de solidarité (DASS) des wilaya.

S’attardant sur la saison hivernale, elle a lancé un appel à la société civile pour prendre attache avec les DASS ainsi que les associations caritatives versées dans la prise en charge des personnes sans abri.


Catégories vulnérables: Krikou met en avant l’importance de la coordination


La ministre s’est, par la suite, rendue à un atelier de confection de bavettes dépendant de l’association de bienfaisance "El Widad", discutant longuement avec ses membres.

Se félicitant du travail accompli par cette association dans la lutte contre le nouveau coronavirus (Covid-19) depuis mars dernier (confection de 280.000 masques buccaux), elle a noté que cette action est révélatrice des efforts déployés par le mouvement associatif dans la démarche visant à endiguer cette pandémie.

"Les comités de quartier et la société civile de façon générale accomplissent assurément un travail colossal dans la lutte contre la pandémie et cela constitue une grande satisfaction pour nous", s’est-t-elle réjouie, relevant le caractère "inné" de la solidarité dans la société algérienne.

Auparavant, la ministre a donné aux abords du complexe sportif du chef-lieu de wilaya le coup d’envoi d’une caravane de solidarité au profit de 300 familles de communes enclavées de la wilaya.

"Les pouvoirs publics s’emploient à améliorer les conditions de vie des populations vivant dans la précarité", a-t-elle soutenu, faisant état de 212 projets au profit des zones d’ombre de la wilaya.

Prise en charge des personnes sans abri: l'apport du mouvement associatif souligné
  Publié le : lundi, 21 décembre 2020 18:56     Catégorie : Société     Lu : 85 foi (s)   Partagez