Feux de forêts àTipasa : plus de 50 psychologues mobilisés pour la prise en charge des sinistrés

Publié le : lundi, 09 novembre 2020 17:34   Lu : 12 fois

TIPASA- Plus de 50 psychologues ont été mobilisés pour la prise en charge des victimes des incendies de forêts qui s'étaient déclarés le week-end dernier à Gouraya et ayant causé la mort de deux personnes, a indiqué lundi à Tipasa l’inspecteur général du ministère de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Aissa Tahraoui.

Dans une déclaration à l’APS, en marge du lancement, en compagnie du wali de Tipasa Labiba Ouinaz, d’une caravane d’aides au profit des familles sinistrées, M. Tahraoui a souligné que le ministère de la Solidarité nationale "s'intéresse particulièrement à la prise en charge psychologique des familles sinistrées, notamment les catégories vulnérables, à l’instar des enfants, des femmes et des personnes âgées".

L’inspecteur général du ministère de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme a fait état de la mobilisation, par les services de son département ministériel, de deux équipes composées de cadres, de psychologues et de sociologues issus de sept wilayas du Centre dans le but, a-t-il dit, de "prendre en charge les sinistrés et réduire chez eux le choc causé par les incendies qu'ils avaient vécu". Le travail de ces équipes qui demeureront sur place, au niveau de la maison de jeunes de Gouraya où des familles sinistrées sont accueillies, "se poursuivra jusqu’au dépassement de cette crise", a-t-il assuré.

Pour sa part, la wali de Tipasa, Labiba Ouinaz, a précisé que les services des wilayas de Tipasa, d’Alger, de Boumerdes, de Blida, d'Ain Defla, de Chlef et de Médéa ont participé à la caravane d’aide transportant de la literie, des appareils électroménagers et des produits alimentaires.

Mme Ouinaz a réitéré, à l’occasion, la "poursuite des actions de solidarité et de soutien de l’Etat aux familles sinistrées jusqu’à  stabilisation de la situation et le retour à la normale", a-t-elle ajouté.


Lire aussi: Feux de forêts à Tipaza: des aides financières aux familles des victimes 


Le conseiller à la communication du ministère de la Solidarité nationale,  de la Famille et de la Condition de la femme, Rachid Touahri, a indiqué, pour sa part, que la ministre de la Solidarité nationale "veille personnellement à la prise en charge psychologique et sociale des familles sinistrées, notamment les catégories vulnérables, à l’instar des enfants, des femmes, et femmes enceintes, afin d'atténuer le choc qu'ils ont vécu".

"La ministre de la Solidarité nationale a également souligné la nécessité d'accorder plus d'attention aux enfants afin qu’ils puissent poursuivre normalement leur scolarité et leur épargner les effets négatifs des scènes choquantes d'incendies, de flammes, de fumée et de cendres, qui resteront gravées dans leurs mémoires", a-t-il souligné.

"Les équipes spécialisées en psychothérapie prendront en charge les enfants scolarisés en priorité", a indiqué, de son côté, la psychologue Boumaiza Fatima, et ce, a-t-elle souligné, "dans le but de les aider à retourner sur les bancs des écoles, de prévenir aussi un éventuel isolement social, ou l’apparition de comportements agressifs ou incontinence urinaire, parallèlement à la prise en charge des cas ayant des difficultés à parler", a expliqué la spécialiste.

"Une prise en charge est impérative sur les courts et longs termes", a-t-elle ajouté, relevant la possibilité de voir chez des enfants certains "effets rétroactifs qui pourraient leur causer des difficultés de communication".

Feux de forêts àTipasa : plus de 50 psychologues mobilisés pour la prise en charge des sinistrés
  Publié le : lundi, 09 novembre 2020 17:34     Catégorie : Société     Lu : 12 foi (s)   Partagez