COP24 : la protection de l’environnement passe par un civisme sage et durable

Publié le : samedi, 08 décembre 2018 14:42   Lu : 85 fois
COP24 : la protection de l’environnement passe par un civisme sage et durable

KATOWICE - La protection de l’environnement et la lutte contre la pollution ne sauraient être efficaces sans civisme individuel et collectif sage s’inscrivant dans la durée, ont souligné samedi à Katowice, des participants à un symposium, dans le cadre des travaux de la COP 24.

Lors de ce symposium intitulé "le pari du climat", les participants ont expliqué que la protection de l'environnement passe nécessairement par un comportement individuel sage, visionnaire et durable, conscient de l'implication du citoyen dans la sauvegarde de l’environnement.

Les participants au symposium, organisé par des représentants de la société civile des cinq continents, ont souligné que la protection de l'environnement est une question individuelle, même au niveau de la prise de décision officielle, car les gouvernements, les parlements, les activités industrielles et même les sociétés sont composées d'individus et leur comportement personnel a un impact sur l'avenir de l'environnement.

Des participants ont observé que le comportement individuel dans la protection de l’environnement se reflète sur les efforts menés pour soutenir la recherche scientifique et la formation nécessaires pour lutter contre la pollution, appelant à des investissements à l’échelon mondial dans les industries modernes et l'économie innovante afin de concilier développement économique et utilisation de l'énergie non polluante et aspiration de la société au progrès en tenant compte de la nécessité de protéger l'environnement en général.


Lire aussi : COP24 : l’Afrique plaide pour une feuille de route "claire" en faveur du continent


Ils ont insisté, à cet égard, sur la nécessité pour la communauté internationale de recourir aux technologies modernes, soucieuses de la protection de l’environnement, déplorant que l'écologie, dans ses dimensions individuelle et collective, ne soit pas encore considérée comme une question centrale au plan Mondial.

"Des pays notamment riches poursuivent des politiques en la matière anti-environnement", ont-ils dit, mettant l’accent sur le rôle des ONG dans la sensibilisation des citoyens et des pouvoirs publics à éviter des comportements et actes préjudiciables à l'environnement.

"Si tout un chacun demeure attaché aux questions environnementales et que chaque individu contribue à protéger son environnement écologique et à éviter de nuire à la nature, le comportement collectif sera positif et favorable à l'environnement", ont-ils conclu.

Les travaux de la 24ème Conférence des Parties à la Convention poursuivront le cadre des Nations Unies sur le changement climatique (COP 24) se poursuivent à Katowice (Sud de la Pologne) jusqu'au 14 décembre.

COP24 : la protection de l’environnement passe par un civisme sage et durable
  Publié le : samedi, 08 décembre 2018 14:42     Catégorie : SANTE - SCIENCE - TECHNOLOGIE     Lu : 85 foi (s)   Partagez