L'élimination de la leishmaniose réside dans la production d'un vaccin contre la maladie

Publié le : jeudi, 13 avril 2017 20:48   Lu : 149 fois

M’SILA - La lutte contre de Leishmaniose et son élimination réside dans la production d'un vaccin contre cette maladie’, a indiqué jeudi le directeur général de l’Institut pasteur, Dr Zoubir Herath.

"La production de ce vaccin contribuera à la réduction, voire à l'élimination de cette maladie et d'autres pathologies telles que la tuberculose et la poliomyélite", a précisé le même responsable qui intervenait lors d’un séminaire national sur la leishmaniose, organisé à l’université de M’sila en présence des cadres du secteur de la santé des wilayas de M’sila, de Biskra de Bordj Bou Arreridj et de Batna.

Des cas enregistrés ont montré que le médicament utilisé dans le traitement de cette maladie connu sous le nom Glukantin, s’est avéré "inefficace dans le traitement de certains patients atteints de cette pathologie dans la région de Boussaâda, ce qui nous amène à penser à trouver un autre traitement", a-t-il affirmé.

Dr. Herath a ajouté, à ce propos, que cette situation appelle à oeuvrer "à trouver des médicaments alternatifs"‘ pour le traitement de cette pathologie, soulignant que la leishmaniose cutanée touche surtout la population "du bassin d’El Hodna" composé des wilayas de M’sila, de Batna et de Biskra, zones où la maladie est apparue dans les années 1980,  transmise par  piqûre de certaines espèces de phlébotomes.

Afin de lutter contre la leishmaniose cutanée et viscérale, il a été suggéré plusieurs solutions dont l’éradication des herbes alimentant les rats de champs et de sable en plus de l’organisation des opérations d’arrosage en pesticides pour l’élimination des moustiques.

Le nombre de personnes atteintes de Leishmaniose recensées entre 2000 et 2013 était de 157.597 cas dont un pic avait été  enregistré en 2005, où le nombre de cas avait atteint 30.000 à l’échelle nationale pour se fixer à 6.500 cas en 2013 "grâce aux vastes opérations d’arrosage de pesticides qui ont permis l’élimination des moustiques qui transmettent cette maladie à l’homme", selon M. Herath.

Le recul des campagnes de prévention et d’arrosage en pesticides après 2013 a favorisé l’émergence de cette maladie ce qui nécessitera l’intensification de ce genre de campagnes pour la maîtrise et la lutte contre cette pathologie, a-t-il précisé.

Tous les secteurs sont concernés pour la lutte contre la leishmaniose à travers l’animation des bureaux de prévention des communes en plus de l’organisation régulière des campagnes d’élimination des chiens errants et des rats de champs et de sable qui peuvent causés la leishmaniose cutanée, a déclaré, de son côté, le wali, Mokdad El Hadj.

Plusieurs communications portant sur des thèmes inhérents, entre autres, au milieu et l’environnement, le rat du champ et du sable et les méthodes de lutte contre la leishmaniose ont été présentées lors de cette rencontre régionale.

L'élimination de la leishmaniose réside dans la production d'un vaccin contre la maladie
  Publié le : jeudi, 13 avril 2017 20:48     Catégorie : SANTE - SCIENCE - TECHNOLOGIE     Lu : 149 foi (s)   Partagez