Oran: l'importance de la protection de la plante marine "Poseidonia" soulignée

Publié le : lundi, 05 décembre 2022 16:33   Lu : 83 fois
Oran: l'importance de la protection de la plante marine "Poseidonia" soulignée

ORAN - L’importance de la coopération entre les organismes publics compétents, des chercheurs universitaires et de la société civile spécialisée afin de protéger la plante marine  "Posedonia" des risques qui la menacent eu égard à son importance environnementale a été mise en exergue, lundi, en marge d’une exposition sur la vie marine sur la côte oranaise.

L’universitaire Fayçal Chahrour de la Faculté des sciences naturelles et de la vie de l'Université d'Oran 1 "Ahmed Benbella" a souligné à l’APS que cette plante également, connue sous le nom de "Lalga", "représente le poumon de la Méditerranée pour sa production d’une grande quantité d'oxygène qui aide à la continuation de la vie marine alors qu'elle est exposée aux dangers causés par l'homme".

Le même chercheur a indiqué qu’ "un mètre carré du champ marin couvert par la plante +Posedonia+ produit 14 litres d'oxygène par jour. Elle constitue également un foyer pour les poissons et un lieu pour leur reproduction, ce qui permet aux organismes marins méditerranéens, estimés à environ 1.000 espèces de plantes et d'animaux, vivre et se reproduire".

Fayçal Chahrour a souligné que cette plante importante pour la vie marine ne peut pas être facilement compensée en raison de sa croissance lente, qui ne dépasse pas un centimètre par an, "ce qui nécessite des travaux pour la protéger en luttant contre les pratiques humaines négatives et en soutenant les efforts des chercheurs et des intéressés par l'environnement marin pour fournir les moyens de sa croissance", a-t-il considéré.

Il a assuré que le laboratoire du Réseau de surveillance de l'environnement de la Faculté des sciences naturelles et de la vie de l'Université d'Oran 1 est prêt à soutenir les organismes publics spécialisés dans le domaine de la protection du milieu marin en menant des recherches et des études qui appuient leur travail sur le terrain.

Pour sa part, le président de l'Association d’environnement marin "Barbarousse" Amine Chakouri, a présenté, lors de cette exposition organisée par ledit laboratoire, un aperçu des projets sur lesquels l'association œuvre dans le domaine de la protection du milieu marin en collaboration avec les autorités publiques pilotées par le Ministère de la pêche et des ressources halieutiques , dont le projet de réalisation d'un récif artificiel sur une superficie de 500 m2 dans la région de Bousfer (Oran), en tant que projet environnemental, culturel, touristique et économique à la fois.

Il a indiqué que ce projet qui a atteint un taux d’avancement de 40 % permettra d’accroitre les richesses halieutiques dans la région en fournissant un foyer aux poissons pour leur reproduction et leur croissance. Il devra également favoriser un espace de recherche scientifique spécialisé pour les étudiants de la faculté des sciences de la nature et de la vie et autres tout en ouvrant le champ devant le développement de l’éco tourisme marin.

Le Dr Hocine Kais Boumediene, professeur à la Faculté des sciences naturelles et de la vie, a souligné que la tenue de cette exposition sur la vie marine sur la côte oranaise vise à rapprocher les étudiants de leur domaine d'études et à offrir une opportunité de communication entre étudiants, chercheurs et représentants de la société civile activant dans le domaine de l'environnement marin.

A cette occasion, l'association environnementale "Eco-System" a organisé une campagne de reboisement au siège de la faculté sous le slogan +un arbre pour chaque étudiant et enseignant+.

 

Oran: l'importance de la protection de la plante marine "Poseidonia" soulignée
  Publié le : lundi, 05 décembre 2022 16:33     Catégorie : SANTE - SCIENCE - TECHNOLOGIE     Lu : 83 foi (s)   Partagez