Covid-19: une bonne hygiène de vie recommandée

Publié le : lundi, 16 mai 2022 08:37   Lu : 50 fois

TIPASA - Le directeur général de la prévention et de la promotion de la santé au ministère de la Santé, Djamel Fourar, a cité en cause l'hypertension artérielle dans des formes graves de contamination par la Covid-19, pour expliquer l’impératif de l’adoption d’une bonne hygiène de vie pour éviter les facteurs à l’origine de la maladie.

"Une bonne hygiène de vie est nécessaire pour éviter l'hypertension artérielle, à l’origine de maladies graves pouvant entraîner la mort", a préconisé Dr.Fourar dans son allocution à l’ouverture d’une journée d'étude-formation sur "l'hypertension artérielle", organisée à l'occasion de la Journée mondiale de cette maladie (17 mai).

Il a ajouté que l'expérience de la lutte contre le Coronavirus en Algérie a prouvé que les personnes atteintes d'hypertension artérielle, infectées par le Covid-19, peuvent souffrir de complications pouvant entraîner la mort pour les cas âgés de plus de 65 ans, notamment.

Le Dr.Fourar qui a cité le mauvais mode de vie parmi les causes principales de l'hypertension artérielle, a recommandé la nécessité de la prévention et de la sensibilisation, en vue de l’adoption d’une bonne hygiène alimentaire, du diagnostic précoce et du suivi régulier de la tension artérielle.

La sensibilisation au danger de l'hypertension artérielle permet l’adoption de réflexes simples de nature à prévenir la maladie, mais aussi à lutter contre ses complications graves, a encore observé Dr.Fourar, citant, entre autres facteurs aggravants, le tabagisme, l'obésité, le manque d'activité physique et la consommation de grandes quantités de sel.

Il a, en outre, signalé parmi les complications graves de cette maladie, les accidents coronariens, les maladies cardiaques, la rupture d'anévrisme, la perte de la vue et autres.

Selon la dernière enquête menée par le ministère de la Santé en coordination avec l'Organisation mondiale de la santé en 2017, citée par Dr. Fourar, un taux de 23% des algériens souffrent d'hypertension artérielle, dont 50% ignorent leur maladie, souvent à l’origine de décès.

Ces personnes sont âgées de 19 à 69 ans, et 65% d'entre elles ont plus de 60 ans, le facteur âge étant déterminant dans cette maladie.

A noter, l’organisation par la direction de la santé de Tipasa d’une semaine du diagnostic précoce de l'hypertension artérielle, à l'occasion de la journée mondiale de cette maladie, dans le cadre d'un programme de sensibilisation inscrit dans le cadre de la stratégie nationale de lutte contre l'hypertension artérielle.

Covid-19: une bonne hygiène de vie recommandée
  Publié le : lundi, 16 mai 2022 08:37     Catégorie : SANTE - SCIENCE - TECHNOLOGIE     Lu : 50 foi (s)   Partagez