Les directeurs de la Santé sommés de ne pas refaire les erreurs relevées lors de la 3e vague

Publié le : lundi, 27 décembre 2021 18:19   Lu : 53 fois
Les directeurs de la Santé sommés de ne pas refaire les erreurs relevées lors de la 3e vague

ALGER- Le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid a donné, lundi, des instructions aux directeurs de la santé et de la population (DSP), en vue d'œuvrer à "la non répétition des erreurs et lacunes" relevées par le secteur lors de la 3e vague de la Covid-19, mettant l'accent sur l'importance d'assurer la prise en charge nécessaire des personnes atteintes par ce virus, a indiqué un communiqué du ministère.

Lors de sa réunion avec les directeurs de la santé par visio-conférence, autour de la situation épidémiologique que vit l'Algérie en raison de la 4e vague du virus et de l'augmentation des contaminations dans nombre de wilayas, le ministre a réitéré la nécessité de "ne pas refaire les erreurs et les insuffisances relevées par le secteur lors de la 3e vague", mettant l'accent sur "l'importance de la prise en charge des personnes contaminées dans les hôpitaux, dans le contexte de la disponibilité de tous les moyens humains et matériels indispensables à la lutte contre cette épidémie".

Après avoir écouté les explications données par les directeurs de la Santé de certaines wilayas autour des mesures prises en vue de faire face à la 4e vague du virus, notamment en ce qui a trait au nombre de lits et aux stocks d'oxygène et en médicaments, en l'occurrence les anticoagulants, le ministre a abordé la question du refus de certains établissements hospitaliers de recevoir les malades ou de les transférer vers d'autres hôpitaux, sous prétexte de la non-disponibilité des lits, appelant les directeurs locaux à œuvrer à garantir la prise en charge sanitaire des personnes contaminées en toutes circonstances.

Dans le même contexte, M. Benbouzid a également mis l'accent sur la nécessité d'"assurer le déroulement du travail de certains services médicaux de grande importance", tels que la gynécologie et l'obstétrique, la réanimation, la chirurgie générale, les urgences et la pédiatrie, ce qui contribuera au rétablissement de la confiance du citoyen, en mettant les différents établissements sanitaires au service du citoyen, dans le contexte des moyens matériels et humains dont disposent la majorité des établissements.

Le premier responsable du secteur a également relevé l'importance de la vaccination qui reste "l'unique solution pour lutter contre le virus", soulignant qu'il incombe aux directeurs de la santé à réfléchir à "trouver de nouveaux moyens pour convaincre les citoyens à aller se faire vacciner".

Lors de sa rencontre périodique du 13 décembre dernier avec les directeurs de santé, qui s'inscrit dans le cadre de la stratégie proactive de son département ministériel, en prévision d'éventuels développements durant la quatrième vague Covid-19, M. Benbouzid avait donné des instructions à l'effet de consacrer des hôpitaux et des services Covid-19 selon le nombre de populations et les cas recensés sans toucher les spécialités importantes.

Il a appelé, dans ce sillage, les directeurs de santé à "l'élaboration d'un inventaire détaillé des stocks d'oxygène dont disposent les structures sanitaires, la présentation des rapports détaillés sur les stocks de médicaments destinés aux personnes contaminées, particulièrement les anticoagulants, et la maintenance et le contrôle du matériel des différents établissements de santé".

Les directeurs de la Santé sommés de ne pas refaire les erreurs relevées lors de la 3e vague
  Publié le : lundi, 27 décembre 2021 18:19     Catégorie : SANTE - SCIENCE - TECHNOLOGIE     Lu : 53 foi (s)   Partagez