Joindre les projets innovants de fin d’études à la propriété intellectuelle

Publié le : samedi, 19 juin 2021 19:38   Lu : 105 fois
Joindre les projets innovants de fin d’études à la propriété intellectuelle

ORAN - Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Abdelbaki Benziane a souligné, samedi, que l’investissement scientifique dans les domaines technologiques en milieu universitaire contribuera grandement à stimuler le développement national, à travers l’accompagnement et l''encouragement des compétences estudiantines à consacrer et à joindre leurs projets de fin d’études innovants à la propriété intellectuelle".

Le ministre intervenait par visioconférence à l'occasion du lancement à Oran de la cérémonie d’annonce des résultats du concours "Un brevet d’invention pour chaque projet", organisé par la Direction générale de la recherche scientifique et du développement technologique au profit des étudiants innovateurs des établissements universitaires et de formation.

Il a, à ce titre, affirmé qu'"accompagner et encourager des étudiants et joindre leurs projets innovants à la propriété intellectuelle incitera à stimuler la concurrence scientifique et la distinction dans la présentation d'idées et de projets créateurs de richesses chez les étudiants innovateurs".

Lors de la cérémonie organisée à l’Université des sciences et de la technologie "Mohamed Boudiaf" d’Oran (USTO-MB), M. Benziane a déclaré que "cette compétition, la première du genre en Algérie, lancée le mois de mars dernier, contribuera à l’exploitation des projets réalisés par les étudiants en fin d’études, à réaliser le développement souhaité et à augmenter le nombre de brevets d’invention déposés auprès des agences spécialisées.

La compétition permettra également à l’Algérie de se hisser au diapason du développement réalisé à l'échelle internationale dans tous les domaines scientifiques et technologiques".

Selon le ministre, les projets de fin d’études présentés par les étudiants dans les différents cycles (Licence, Master, Doctorat) chaque année, renferment des idées innovantes à valoriser sur les plans scientifique et technologique et à accompagner leurs auteurs dans l’investissement de leurs capacités scientifiques dans le domaine de l’entrepreneuriat par la création de startups.

Le ministère accompagnera les étudiants porteurs de projets innovants et créatifs, consacrera la culture de l’innovation et de l’invention et encouragera la recherche scientifique dans les établissements universitaires, a-t-il ajouté, déclarant: "nous ferons de ce type de compétitions une tradition annuelle pour donner un souffle scientifique et économique aux projets de fin d’études".

Le concours "Un brevet d’invention pour chaque projet", qui vise la découverte de jeunes talents innovateurs dans toutes les universités du pays et les centres de formation professionnelle, a vu la participation de 53 projets dans 6 domaines différents, à savoir "la technologie industrielle et les matières", "la technologie de communication et de l’information", "la santé", "l’environnement", "l’énergie et les énergies renouvelables" et "l’agriculture et l’industrie alimentaire".


Lire aussi: Un programme stratégique pour valoriser l’effort scientifique en matière d’innovation


Pas moins de 25 projets ont franchi la première étape et bénéficieront, dans les deux étapes suivantes, de l’accompagnement et du soutien d'entreprises chargées de l’accompagnement et du soutien des projets innovants jusqu’à maturation et création d'entreprises.

Pour le thème "Technologie industrielle et matières" le premier prix sur décision du jury est revenu aux deux étudiantes Belalem Wafa et Bennadir Khadra de l’Université de Ghardaïa présentant le projet "fabrication du plastique par l’utilisation de polymère soluble", qui a pour objectif de mettre fin au phénomène des déchets plastiques.

Pour sa part, le trio Benguesmia Samir, Khodja Mohamed et Saadallah Rachid, étudiants doctorants de l’Université de Msila ont décroché le premier prix dans le domaine "technologie de la communication et de l’information" pour leur projet "système numérique dans la gestion des réseaux des eaux", visant à intervenir rapidement et efficacement dans les différents systèmes intervenant dans la distribution de l’eau.

Concernant le volet "santé", les étudiantes Kefaikia Chaima et Gharbi Rabia de l’Ecole nationale supérieure de biotechnologie de Constantine ont décroché la première place pour leur projet "crème de nuit anti-oxydante pour la peau" fabriquée à partir de l’huile de cyprès et l’huile essentielle de zeste de citron.

Le premier prix du volet "environnement" a été décerné aux étudiants Chikirine Mohamed Amine et Dahmane Soheib de l’Université des sciences et de la technologie "Houari Boumediene" de Bab Ezzoua (Alger), pour leur projet sur la transformation du plastique en carburant.

Concernant le volet "énergie et énergies renouvelables", Messili Walid de l’Université de Msila a obtenu le premier prix pour son projet de "compteur intelligent", qui rassemble le compteur électrique et celui du gaz, alors que Touati Amar de l’Université de Djelfa a remporté le premier prix concernant le volet "agriculture et industrie alimentaire" pour son projet "programme intelligent pour calculer les besoins en eau dans le domaine de l’agriculture et de l’irrigation".

Deux stagiaires du centre de formation professionnelle de Touggourt, Merrar Ahmed et Hadi Douba Abdennour, ont également participé à cette compétition avec leurs projets sur "l’alimentation en énergie solaire à travers un système de contrôle intelligent dans l’opération de pompage des eaux de puits et de l’irrigation automatique" et ont obtenu la troisième place concernant le volet "l’agriculture et l’industrie alimentaire".

La cérémonie a vu la présence du secrétaire général du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Noureddine Ghouali, le Directeur général de la recherche scientifique et du développement technologique, Abdelhafid Aouragh et différents directeurs des conférences régionales des universités, ainsi que des recteurs d’établissements universitaires et d’établissements de soutien et d’accompagnement des jeunes innovateurs.

 

Media

Joindre les projets innovants de fin d’études à la propriété intellectuelle
  Publié le : samedi, 19 juin 2021 19:38     Catégorie : SANTE - SCIENCE - TECHNOLOGIE     Lu : 105 foi (s)   Partagez