Print this page

Créer le cadre légal pour renforcer la relation entre l’université et l’entreprise

Publié le : mercredi, 21 avril 2021 09:50   Lu : 7 fois
  • Partagez
Créer le cadre légal pour renforcer la relation entre l’université et l’entreprise

TISSEMSILT - Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Abdelbaki Benziane a déclaré, mardi à Tissemsilt, que son département œuvre à créer le cadre légal pour renforcer la relation de l’université avec l’entreprise économique.

Le ministre a expliqué, dans une allocution prononcée lors d’une rencontre avec la famille universitaire dans le cadre de sa visite d’inspection à l’Université "Ahmed Ben Yahia El Ouancharissi" de Tissemsilt, que "son département œuvre à créer le cadre légal pour renforcer la relation de l’université avec l’entreprise économique et ce, dans le but de consacrer la culture d’initiative et d’amélioration de toutes les activités et d'adopter l’évaluation continue".

Il a indiqué que son département ministériel a réalisé nombre d’opérations afin d' améliorer la recherche, la formation, la gouvernance ou encore l’ouverture sur le monde économique et sociale, par le biais de conventions de coopération à travers des projets avec des partenaires économiques nationaux (public et privé), ou sous forme de contrat pour l’organisation de journées d’études, de séminaires et de colloques, ce qui a permis la signature de 15 conventions.

Abdelbaki Benziane a déclaré qu’il appartient à l’Université de Tissemsilt d’exploiter ces conventions pour signer d’autres dans la wilaya et encourager l’innovation et l’investissement opérationnel au profit des diplômés de la formation et de la recherche avec, à la clef, l’encouragement de l’esprit d’initiative et d’entreprenariat aussi bien chez les enseignants chercheurs que les étudiants qui préparent leurs thèses, dans le cadre du nouveau mode de gouvernance universitaire et la transition vers la recherche évolutive et appliquée.


Lire aussi: Signature d'une convention de partenariat entre l'USTO-MB et le groupe Tosyali


D’autre part, il souligné que son département s’est attelé à la promotion de quatre (4) derniers centres universitaires, à savoir ceux de la wilaya de Tissemsilt, d’Aïn Témouchent, de Tamanrasset et de Relizane, pour avoir le statut d’Université sur la base de critères pédagogiques, scientifiques, de recherche et ce, pour la première fois, rappelant que ces promotions s’effectuaient suivant le modèle classique et sur la base de l’ancienneté.

"Ce nouveau mécanisme entre dans le cadre de la stratégie du secteur basée sur l’amélioration de la qualité de la formation, de la recherche, de la gouvernance, de la numérisation, de l’ouverture sur le monde économique et social et du renforcement et de l’intensification des contrats et des conventions de partenariat et de coopération internationale", a-t-il fait savoir.

Le ministre a instruit le recteur de l’université de Tissemsilt de mettre au point un projet de plan de développement graduel et pluriannuel, qui œuvre à l’ouverture des offres de nouvelles formation et de leur diversification et à impliquer les entreprises économiques et sociales à leurs élaborations, outre le renforcement de la recherche scientifique à travers des projets qui répondent aux besoins de la wilaya, notamment dans l’agriculture et le tourisme.

Il a mis l’accent aussi sur la nécessité de veiller à offrir de meilleures prestations aux étudiants, à respecter les normes sanitaires dans la préparation des repas, d’écouter, de se concerter et de dialoguer continuellement avec les partenaires sociaux dont les représentants des enseignants et des étudiants et des travailleurs, seul moyen pour régler les litiges (contentieux).


Lire aussi: Accélérer la cadence de réalisation des écoles supérieurs spécialisées tournées vers l'économie de demain


Sur un autre registre, M.Benziane a expliqué que la spécialité des sciences politiques n’a pas été gelée mais n’a pas été intégrée dans les universités du pays en l’absence de demande en la matière.

En ce qui concerne, les demandes de recrutement des détenteurs des diplômes de master et doctorat, le ministre a précisé, que le recrutement de cette catégorie de diplômés s’effectuera selon les besoins de gestion de l’établissement universitaire qui souffre d’un déficit en matière d’encadrement pédagogique, soulignant que son département est en train d’étudier avec le ministère des Finances la possibilité de 2.800 nouveaux emplois au profit des détenteurs de master et de doctorat.

Par ailleurs, le ministre a annoncé, lors d’une conférence de presse, la réception prochaine de 4.000 places pédagogiques au profit de l’université de Tissemsilt qui seront prêtes pour accueillir les étudiants la rentrée universitaire prochaine.

La visite d’inspection du ministre a comporté également l’inauguration d’une résidence universitaire de 7.000 lits, de même que la signature de coopération entre l’université de Tissemsilt et le Crédit populaire algérien (CPA) et une antenne de l’Agence nationale d’appui au développement de l’entreprenariat et la direction de l’industrie et le centre d’enfouissement technique des déchets solides urbains et la station de traitement et d’épuration des eaux usagers du chef lieu de wilaya. Il a également suivi une exposition dédiée aux activités de la maison de l’entreprenariat, le bureau de soutien aux technologies et de l’innovation au sein de cette université ainsi que la présentation d’un ensemble de projets innovants de startups, à l’initiative des étudiants de l’université.

Créer le cadre légal pour renforcer la relation entre l’université et l’entreprise
  Publié le : mercredi, 21 avril 2021 09:50     Catégorie : SANTE - SCIENCE - TECHNOLOGIE     Lu : 7 foi (s)   Partagez