Adoption d'une stratégie pour redonner aux mathématiques leur place à l'Université

Publié le : jeudi, 08 avril 2021 17:27   Lu : 28 fois
Adoption d'une stratégie pour redonner aux mathématiques leur place à l'Université

ALGER- Le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Abdelbaki Benziane a mis l'accent, jeudi à Alger, sur la nécessité d'adopter une stratégie, à même de redonner à la filière Mathématiques la place qui lui revient au sein de l'Université.

Dans son allocution lors d'une rencontre à l'occasion de la célébration de la journée mondiale des mathématiques sous le thème "Les mathématiques dans les sciences d'ingénierie", le ministre a passé en revue "toutes les mesures et dispositions opérationnelles prises par le secteur en vue de promouvoir l'enseignement de la matière Mathématiques et inciter les bacheliers à la choisir comme spécialité dans leurs études universitaires".

M.Benziane a fait part d'une réflexion sur la révision des modalités d'orientation des bacheliers en général et des bachelier de la branche mathématiques en particulier dans le cadre de l'effort public visant à réviser les conditions et les modalités d'orientation universitaire à partir de 2021-2022".

Dans ce sens, il a été "proposé de créer une bourse d'excellence dans l'avant-projet de loi relatif aux principes généraux de l'enseignement supérieur, en cours de finalisation", a ajouté le ministre précisant que cette bourse "sera destinée aux étudiants orientés vers la branche Mathématiques".

M.Benziane a souligné la nécessité de renforcer "l'édifice universitaire conçu pour accueillir les étudiants en mathématiques et abriter des formations modernes en lien avec cette filière à travers la création d'une école supérieure de l'intelligence artificielle et d'une école supérieure des mathématiques à partir de la prochaine année universitaire au nouveau pôle technologique de "Sidi Abdellah" au vu des moyens et compétences dont ce dernier dispose".

Il a également insisté sur la préparation d'une action de coordination avec les différents secteurs en vue d'établir les listes des professions existant actuellement et celles à développer à l'avenir, dont la formation de base implique les mathématiques", relavant l'importance de généraliser ce facteur dans d'autres domaines de recherche pour les secteurs intéressés par la recherche de développement, ce qui conférera aux mathématiques davantage de visibilité au niveau national".


Lire aussi : Efforts intenses pour la promotion des programmes d'enseignement des mathématiques


A cette occasion, le ministre a mis l'accent sur "la crise dont souffre la filière des mathématiques en raison du faible engouement des étudiants", soulignant que "seuls 4,5% des nouveaux bacheliers font leurs inscriptions dans cette spécialité et en l'informatique", notant que "seulement 19 % de ces derniers sont titulaires d'un baccalauréat en mathématiques".

Dans ce contexte, le ministre a déclaré que "90% des bacheliers du lycée des mathématiques de Kouba, s'orientent vers une autre spécialité en formation universitaire et en sciences médicales, notant que le nombre total des spécialités proposées par l'université en mathématiques est estimée à 54 spécialités, dont 50%  des spécialités classiques".

Le nombre de chercheurs dans les établissements universitaires -ajoute le ministre- est estimé à "4.343 chercheurs répartis sur 65 laboratoires de recherche en mathématiques, sachant que 50% de ces chercheurs sont des doctorants, ce qui confirme qu'il y a un jeune élément humain en formation qui assurera la dynamique actuelle de cette science et son développement".

Evoquant la production scientifique, le ministre a déclaré que "la contribution de l'Algérie au cours des dix dernières années s'élève à 4.650 productions scientifiques sous diverses formes et formats, ce qui lui a permis d'occuper la 40e place mondiale et de se classer parmi les trois premiers pays africains en la matière, ce qui ne représente que 16 % de la production scientifique".

Le ministre a estimé que cette réunion était "une occasion favorable de s'engager dans la démarche internationale visant à consacrer les mathématiques non seulement en tant que techniques, mais aussi en tant qu'outil dans divers aspects de la vie", soulignant que "les mathématiques sont présentes dans divers domaines technologiques, sociaux, économiques, environnementaux et administratifs", ce qui nécessite leur développement et consécration dans la formation cognitive et scientifique et dans l'intelligence artificielle.

Adoption d'une stratégie pour redonner aux mathématiques leur place à l'Université
  Publié le : jeudi, 08 avril 2021 17:27     Catégorie : SANTE - SCIENCE - TECHNOLOGIE     Lu : 28 foi (s)   Partagez