Boumzar: rationaliser les dépenses et assurer une couverture globale des réseaux

Publié le : mardi, 09 mars 2021 17:25   Lu : 110 fois
Boumzar: rationaliser les dépenses et assurer une couverture globale des réseaux

ALGER - Le ministre de la Poste et des Télécommunications, Brahim Boumzar a affirmé mardi à Alger que le renforcement et le développement des réseaux de télécommunications est "tributaire" d'une coordination interministérielles au niveau local, relevant l'importance d'inclure "préalablement" les infrastructures de télécommunications électroniques dans les cahiers de charges spécifiques aux différents projets ce qui permettra d'assurer la rationalisation des dépenses publiques et de garantir une couverture globale et rapide.

Présidant par visioconférence une journée d'information au profit des directeurs de wilayas du secteur de la Poste et des responsables locaux de 4 autres secteurs ministériels, M. Boumzar a fait savoir que "l'intensification et le développement des réseaux de télécommunications est tributaire de la coordination interministérielle au niveau national, notamment avec les départements de l'Intérieur et des Collectivités locales, des Travaux publics et des Transports, des Ressource en Eau et de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville".

Le ministre a fait état, dans ce sens, de l'inclusion "préalable" des infrastructures des télécommunications électroniques dans les cahiers de charges spécifiques aux domaines de l'Habitat et de l'Urbanisme, des Travaux publics et de l'aménagement urbain, citant notamment les plans d'aménagement et d'urbanisation des nouvelles villes et pôles urbains, les plans d'occupation des sols, l'aménagement des routes et autoroutes, la réalisation des voies ferrées, et le raccordement des zones urbaines aux différents réseaux dans ce domaine".

Pour M. Boumzar, cette démarche "permettra aux opérateurs activant dans le domaines des télécommunications de procéder au déploiement des fibres optiques immédiatement après l'achèvement des projets d'aménagement", expliquant que cette mesure est susceptible aussi de garantir la rationalisation des dépenses publiques et la couverture téléphonique de manière globale et rapide, outre la satisfaction des besoins des citoyens sans avoir à relancer les travaux de terrassement.

Cette journée d'information vise à apporter une explication "exhaustive" du contenu des circulaires interministérielles, signées à la fin janvier dernier par les cinq secteurs, dans le but de renforcer la coordination interministérielle et communiquées aux responsables en charge de la coordination et de l'exécution au niveau local, a indiqué M. Boumzar.

La première circulaire a été signée entre les secteurs de la Poste et des télécommunications, l'Intérieur, des collectivités locales et de l'aménagement du territoire et des Ressources en Eau portant sur "la définition des conditions et modalités de location par les collectivités locales et les entreprises en charge des infrastructures relevant du secteur des Ressources en eau en faveur des opérateurs des télécommunications électroniques. Il s'agit de la location d'une partie de ses immeubles et ses terrains pour l'établissement de stations de radiocommunications", ce qui permettra de garantir un service de communication électronique ouvert au public et de couvrir les régions dépourvues de réseaux, en sus d'intensifier la couverture dans les régions déjà couvertes.

Il a souligné, dans ce sens, que l'intensification des réseaux ne sera pas possible en l'absence du critère de "continuité et de stabilité", l'une des déficiences relevées par les opérateurs de téléphonie mobile au niveau local, ajoutant que pour mettre fin aux problèmes de location des terrains et des structures pour l'installation des antennes de relais à l'origine des zones "blanches", hors couverture "la priorité a été donnée à la location des infrastructures publiques pour assurer la pérennité du réseau car les générations futures exigent une plus forte présence sur le terrain".

A ce titre, il a fait observer que la loi 04/18 autorise le partage d'infrastructures, d'autant que la même capacité de transmission comprend des structures techniques de plusieurs opérateurs, alors que la coordination entre tous ces secteurs est importante pour faciliter la location des capacités de transmission.

La deuxième circulaire signée entre les secteurs de la Poste et des Télécommunications, de l'Intérieur, des Travaux publics et de l'Habitat fixe "les dispositions et modalités de raccordement des projets de logements sociaux et des infrastructures publiques en télécommunications électroniques et de réhabilitation des routes, des autoroutes et de la réhabilitation urbaine, a précisé le ministre, ajoutant que cette circulaire vise à renforcer la coopération et la coordination en vue de la réalisation des projets vitaux liés au service public, notamment dans le volet relatif aux télécommunications.

Par la même occasion, M. Boumzar a souligné "la nécessité de rattraper les erreurs du passé" dans les projets actuels ou futures, au mieux des intérêts du citoyen, déplorant la réalisation, auparavant, de grands pôles de logements ne respectant pas les normes requises, ce qui a nécessité un

budget supplémentaire pour les équiper en commodités, d'où "l'impératif de conjuguer les efforts de l'ensemble des responsables locaux de tous les secteurs concernés au niveau central et local, afin d'éviter ces lacunes", a-t-il dit.

Boumzar: rationaliser les dépenses et assurer une couverture globale des réseaux
  Publié le : mardi, 09 mars 2021 17:25     Catégorie : SANTE - SCIENCE - TECHNOLOGIE     Lu : 110 foi (s)   Partagez