Le professeur Benchouk, femme médecin défiant la covid-19

Publié le : lundi, 08 mars 2021 13:09   Lu : 106 fois
Le professeur Benchouk, femme médecin défiant la covid-19

TLEMCEN - Le professeur Ghernaout-Benchouk Samia, du service d’infectiologie du Centre hospitalo-universitaire de Tlemcen fait partie du staff médical affrontant depuis plus d’une année la pandémie de la Covid-19.

Elle assume le combat contre ce mal du siècle avec courage, abnégation, volonté et avec un sens élevé de responsabilité et du professionnalisme.

Cette spécialiste de 63 ans, en raison du poste de travail de son père, cadre dans le secteur de la justice affecté dans plusieurs wilayas du pays, s’est trouvée, à sa jeunesse, contrainte, de poursuivre ses études à Relizane, Saïda, Batna et Tlemcen avant de rejoindre la faculté de médecine d’Alger où elle a suivi avec succès des études en infectiologie.

Après une période de stage au CHU "Mustapha Bacha" d’Alger, elle rejoindra finalement l’hôpital de Tlemcen pour exercer en tant que spécialiste et consacrer tout son temps au traitement et à la prise en charge des maladies infectieuses tout en approfondissant et en mettant à jour constamment ses connaissances scientifiques.

"Mon époux, le docteur Benchouk Chokri, lui-même médecin, m’a beaucoup aidé à mes débuts, surtout en ma situation de mère de deux enfants. Il avait pris en charge ces derniers durant vingt jours, lorsque j’étais contrainte de suivre un stage à l’hôpital d’El Kettar, à Alger", se rappelle-t-elle.

Elle a ajouté que son amour pour la médecine et son désir de porter aide et assistance aux malades l’ont poussé à renoncer à son congé de maternité tout en assurant "normalement" ses obligations familiales et domestiques.

Sur son lieu de travail, le Pr. Benchouk fait preuve de précision, de disponibilité, d’humilité et de modestie dans ses rapports avec les malades.

Cette spécialiste a une longue expérience dans le traitement de certaines maladies infectieuses comme le choléra, la typhoïde, la grippe aviaire et autres pathologies. Elle reconnaît toutefois que "de toutes ces maladies, la covid-19 reste la plus difficile à prendre en charge".

 

Un exemple pour tous

 

Au niveau de ce service, le Pr. Benchouk a entamé un travail de sensibilisation et de stimulation au profit de ses personnels médical et paramédicaux.

"J’ai mené un long travail à mobiliser mon personnel et à le sensibiliser sur la nécessité d’être toujours prêt à sauver les vies humaines et de consentir d’énormes sacrifices pour mener à bien leur mission en restant constamment et pour une longue durée aux postes de travail", explique cette responsable.

Elle-même et son staff ont été toujours et sans faille "au front du combat". Elle a veillé à inculquer au personnel paramédical venu des autres services sur les gestes et attitudes à observer devant les cas de malades atteints du virus, les cas de décès ainsi que les dispositifs de prévention contre la propagation de la maladie à observer.

Malgré toutes ces précautions, le professeur Benchouk avoue avoir, elle-même, contracté le virus avant qu’il ne propage aux membres de sa famille. La praticienne observe actuellement une période de confinement à domicile jusqu’à sa guérison avant de reprendre normalement son travail.

Par ailleurs, elle précise que le service covid-19 du CHU Tlemcen connait actuellement une certaine amélioration de la situation et une stabilité du nombre de malades admis.

"Les citoyens veillent aujourd’hui scrupuleusement au respect des gestes barrières contrairement à l’année dernière durant laquelle nous staff médical, étions tous contraints de rester à l’hôpital sans voir nos familles des semaines entières", explique-t-elle.


Lire aussi : Sidi Bel-Abbès: Sarah Zidelmel, une agente exemplaire de la protection civile


Lorsqu’on lui demande ses projets, la spécialiste répond son hésitation: transmettre mon expérience aux nouveaux médecins et partager mes connaissances avec mon équipe pour améliorer la prise en charge des malades atteints de maladies infectieuses.

Les membres de son équipe médicale reconnaissent les qualités intrinsèques de leur  "patronne" qui se montre un exemple indéniable et exigeante dans son travail quotidien "tout en gardant le sourire" afin de garantir tous les moyens matériels à son équipe pour qu’elle puisse travailler dans de bonnes conditions.

Le professeur Benchouk, femme médecin défiant la covid-19
  Publié le : lundi, 08 mars 2021 13:09     Catégorie : SANTE - SCIENCE - TECHNOLOGIE     Lu : 106 foi (s)   Partagez