Print this page

Fonctionnaire de la santé: un suivi quasi-nul de l'appel à la grève

Publié le : vendredi, 12 février 2021 17:50   Lu : 21 fois
  • Partagez
Fonctionnaire de la santé: un suivi quasi-nul de l'appel à la grève

ALGER- Les fonctionnaires du secteur de la santé dans différentes wilayas du pays n'ont pas adhéré, dans leur ensemble, à la grève à laquelle a appelé le conseil national de la Coordination nationale des fonctionnaires de la santé relevant du Syndicat autonome des fonctionnaires de santé publique (SAFAP), pour mercredi et jeudi matin, ont constaté des correspondants de l'APS.

A l'exception de Djelfa, Ain Oussara et Blida, les travailleurs du secteur de la santé ont poursuivi le travail, de façon ordinaire, dans les autres wilayas du pays, contrairement aux déclarations de certains représentants de la Coordination.

Le représentant du Syndicat algérienne du paramédical, Ferkous Krimou a mis en avant "la légitimité des revendications" de la Coordination. Néanmoins, le timing de la grève est, selon lui, " inapproprié, car coïncidant avec le lancement de la campagne nationale de vaccination contre la Covid-19, en sus de la conjoncture politique que traverse le pays".

Le Coordonnateur national de la Coordination nationale des fonctionnaires de la santé, Nasreddine Kloudi a indiqué à l'APS que Oran est la seule wilaya où la protestation était absente, " expliquant ceci par la non-préparation de la grève due à l'absence du Coordonnateur de wilaya  pour cause de maladie.

Au sud du pays, les travailleurs de la santé dans les wilayas de Laghouat, Ouargla, Ghardaia, Illizi, Tamanrasset n'ont pas répondu à l'appel à la grève en poursuivant leur activités dans tous les établissements sanitaires.

Interrogés par l'APS, plusieurs employés ont affirmé qu'ils n'étaient pas au courant de cette grève ni de la partie organisatrice, tandis que d'autres ont préférés évoquer les lacunes dont souffrent le personnel, soulignant avoir transmis leurs préoccupations aux responsables du secteur.

Le chef de service Prévention à la direction de la santé de la wilaya d'Illizi, Dr. Dib Yacine, a affirmé que sa direction "n'a reçu aucun préavis concernant ce mouvement de contestation", affirmant que ses services intensifient leurs efforts actuellement pour offrir prestations sanitaires de qualité.

A l'Est du pays, les représentants de la coordination ont indiqué avoir enregistré un taux de suivi auprès des employés  ce qui n'a pas été constaté dans les différentes structures.

Dans une déclaration à l'APS, la coordinatrice de wilaya et membre du bureau nationale de la coordination, Karima Lakhcheb a fait savoir que le taux de suivi, pendant le deuxième jour, était de 45% à Khenchela, 60% à Biskra et 50% à Sétif alors que toutes les structures sanitaires des wilayas cités ont travaillé de manière ordinaire depuis le matin.

Contacté par l'APS depuis Constantine, le coordonnateur national de la coordination, Badr Eddine Klibi, affirmé que le taux de suivi était "élevé" sans fournir aucun pourcentage.Selon M. Klibi, la coordination comprend 150.000 adhérents répartis sur 43 wilayas.

Fonctionnaire de la santé: un suivi quasi-nul de l'appel à la grève
  Publié le : vendredi, 12 février 2021 17:50     Catégorie : SANTE - SCIENCE - TECHNOLOGIE     Lu : 21 foi (s)   Partagez