Des services communs de recherche mis à la disposition des doctorants

Publié le : dimanche, 03 janvier 2021 18:07   Lu : 36 fois
Des services communs de recherche mis à la disposition des doctorants

ALGER - La Direction générale de la recherche scientifique et du développement technologique (DGRSDT) a mis à la disposition des doctorants les services communs de recherche pour le soutien de leurs travaux de fin d'études, a-t-elle indiqué dimanche dans un communiqué.

Cette nouvelle initiative vise à "faciliter l'accès aux services communs nouvellement créés, qui sont dotés des équipements scientifiques de haute technologie, encadrés par des chercheurs et ingénieurs qualifiés", a précisé la DGRSDT, tout en clarifiant les procédures et les démarches à suivre pour effectuer une demande de prestation auprès des services communs, et le principe de prise en charge de ces demandes de prestation.

A cet égard, la DGRSDT a expliqué que ces services communs de recherche visent notamment à "minimiser le temps de réalisation des opérations pour les étudiants concernés via l'utilisation des plates-formes numériques au profit de la communauté des doctorants et étudiants en Master, promouvoir la mutualisation des équipements scientifiques existants, réduire le budget consacré à la formation et stages à l'étranger et de renforcer la prise en charge des frais découlant des prestations de service formulées".

Afin de numériser cette opération, la DGRSDT a créé une plate-forme numérique centralisée appelée "Ibtikar" (http://ibtikar,info) qui est disponible sur Android, indique le communiqué qui précise que cette plate-forme avait été conçue pour "fournir des informations sur les services communs existants et les équipements et prestations de services à offrir, assurer la liaison avec les autres plates-formes numériques des services communs, traiter les demandes (analyses, prototypage, calculs intensifs, etc.) émanant des doctorants et étudiants en Master, superviser et gérer la relation entre les différents intervenants (services communs de recherche, étudiants bénéficiaires, laboratoires de recherche et la DGRSDT), et suivre et évaluer les états des prestations fournies".

Pour accéder aux prestations qui s'inscrivent dans l'axe d'étude et bénéficier de l'un des services disponibles, l'intéressé, précise la même source, doit "créer un compte au niveau de la plate-forme numérique +Ibtikar+, et un identifiant national lui sera attribué".


Lire aussi : Signature d'une convention pour regler les frais d'inscription d'examens nationaux par internet


L'intéressé doit également "accéder à la plate-forme numérique du service commun fédérer par +Ibtikar+, choisir la prestation souhaitée, et la soumettre via le formulaire disponible".

La demande est enregistrée par la plate-forme numérique du service commun concerné, qui répondra par un retour de mail automatique de confirmation de l'enregistrement de l'opération, précisé, en outre le communiqué, ajoutant qu'une facture pro-forma sera délivrée via un mail à l'intéressé, l'administrateur de la plate-forme numérique "Ibtikar", à l'encadreur et au directeur de laboratoire.

Une fois la demande de prestation approuvée par "Ibtikar", "l'étudiant, le directeur de laboratoire, l'encadreur et service commun sont avisés", selon le communiqué qui note aussi que "le directeur de laboratoire établit un bon de commande adressé au service commun" et que "le service commun programme la prestation requise, et fixera un rendez-vous pour l'étudiant (doctorant et étudiant en Master)".

Après la réalisation de la prestation, "une facture définitive comprenant le détail des services effectués sera élaborée par le service commun et délivrée à toutes les parties prenantes dans cette opération (étudiant, directeur du laboratoire ainsi que la plate-forme "Ibtikar")", a fait savoir la même source, soulignant qu'un "état périodique des factures relatives aux prestations exécutées au profit de chaque laboratoire est élaboré et sera envoyé au service des finances de la DGRSDT pour exploitation et prise en charge".

Un contrat de financement "sera établi entre la DGRSDT et le laboratoire de recherche chargé de payer les factures des prestations exécutées pour le compte des étudiants", a conclu le communiqué.

Des services communs de recherche mis à la disposition des doctorants
  Publié le : dimanche, 03 janvier 2021 18:07     Catégorie : SANTE - SCIENCE - TECHNOLOGIE     Lu : 36 foi (s)   Partagez