Vibrant hommage au Coordinateur paramédical Djamel Chekir à l'EHS El-Kettar

Publié le : dimanche, 11 octobre 2020 14:56   Lu : 106 fois
Vibrant hommage au Coordinateur paramédical Djamel Chekir à l'EHS El-Kettar

ALGER- Un vibrant hommage a été rendu, dimanche à Alger, par la Direction et le personnel de l’EHS d’El-Kettar au Coordinateur paramédical, Djamel Chekir, récemment décédé des suites du Coronavirus et ce, en reconnaissance au dévouement "exemplaire" dont il a fait montre, sa longue carrière durant.

"Je suis content qu’on ait pensé à honorer le défunt et tenais à y être présent à titre amical. Djamel Chekir, un enfant de l’hôpital El-Kettar, et qui s’est sacrifié pour celui-ci. C'était une personne engagée, volontaire durant son parcours professionnel, admirable en dépit des difficultés", a confié à l’APS le ministre délégué chargé de la Réforme hospitalière, Ismail Mesbah, présent à l’hommage organisé en présence également de membres de la famille et d’anciens collègues du regretté.

Il a souligné que le défunt, retraité depuis quelques mois, s’est proposé d’assurer, à titre gracieux, le suivi des cas de Coronavirus en début de son apparition en Algérie, notant qu’"il a été au front de toutes les maladies transmissibles" qu’a connues le pays.

"C’est un moment qui va nous marquer. Il a pris la décision de rester encore à El-Kettar et il l’a payé de sa vie. J’en garde le meilleur des souvenirs en termes d’exemplarité et d’amitié", a ajouté le ministre délégué.

Allant dans le même sens, le directeur de cet établissement spécialisé, Zohir Bouyoucef, a tenu à témoigner en ces termes : "Je n’oublierai jamais que lorsque je lui ai annoncé au téléphone les premiers cas de Coronavirus détectés ici, Djamel m’avait assuré qu’il se présenterait +dans les minutes suivantes+".

Actuels et anciens collègues ont été unanimes à relever, pour leur part, "le dévouement et l’humanisme exceptionnels" ayant caractérisé le regretté, qui était aussi connu pour être particulièrement enclin à "servir les plus démunis parmi les malades".

"Il était un concentré de bienveillance et s’est voué corps et âme à son travail. C’est à lui que l’hôpital doit grandement l’organisation du service Lavran et Nicolle, dédié au suivi des sidéens et des malades atteints d’hépatites", a indiqué Dr Sihem Bourghoud.

Proche ami et collègue du défunt, 33 ans durant, Dr Ali Belhacene a tenu, pour sa part, à rappeler "les défis relevés en commun" face à l’épidémie du Choléra ayant sévi en Algérie durant les années 80 et qui les a contraints à "ne point quitter l’hôpital pendant des jours".

L’ayant également côtoyé, tout aussi longtemps, Dr Zahia Gueriane témoigne, à son tour : "Je n’ai jamais connu un être aussi consciencieux au travail. Il lui est arrivé de nettoyer lui-même, à grande eau, le service dont il assurait la coordination".

Lors de cet émouvant hommage, le Cercle de l’établissement d’El-Kettar a été baptisé du nom de Djamel Chekir qui y a exercé durant plus de 40 ans, devenant ainsi le doyen des paramédicaux de cette structure sanitaire.

Vibrant hommage au Coordinateur paramédical Djamel Chekir à l'EHS El-Kettar
  Publié le : dimanche, 11 octobre 2020 14:56     Catégorie : SANTE - SCIENCE - TECHNOLOGIE     Lu : 106 foi (s)   Partagez