Santé: une commission ministérielle à Bouira pour s’enquérir des projets en souffrance

Publié le : lundi, 18 février 2019 14:52   Lu : 15 fois
Santé: une commission ministérielle à Bouira pour s’enquérir des projets en souffrance

BOUIRA - Une commission du ministère de la Santé a été a dépêchée à Bouira pour s’enquérir de l’état des projets du secteur en "souffrance" à l’image du nouvel hôpital de M’Chedallah (Est de Bouira) et celui de Bordj Khris, a-t-on appris lundi auprès des services de la wilaya.

Cette commission inspectera également le projet de réalisation de la polyclinique d’Ahl Laksar (Sud-est de Bouira), dont les travaux sont à l’arrêt depuis de longs mois. Cet arrêt a provoqué lundi matin la colère de citoyens et commerçants de la ville d’Ahl Laksar qui ont organisé une opération "ville morte" pour protester contre ce qu'ils ont qualifié de "blocage".

Depuis la matinée, tous les commerçants de la ville ont baissé rideaux pour soutenir les citoyens de la commune dans leur action de protestation. "Nous voulons une polyclinique, nous et nos enfants ont en besoin", réclamaient les manifestants, qui se sont rassemblés au centre-ville.

"Nous demandons nos droits aux soins, pourquoi cet arrêt des travaux?", se demandaient les protestataires, qui appellent les autorités locales à intervenir pour "relancer" ce projet qui revêt une grande importance pour les populations d’Ahl Laksar et pour toute la région.

La municipalité enclavée d’Ahl Laksar a bénéficié, quant à elle, d’un projet de réalisation d’une polyclinique inscrit et lancé en 2012 avant d’être gelé en 2015. "Les travaux de réalisation de ce projet sont à l’arrêt, le taux de réalisation est de 50%, nous ne savons pas quelles sont les raisons de ce blocage", s'intérroge un groupe de citoyens.

Le même projet avait été dégelé en 2017, mais les travaux sont restés toujours à l’arrêt. "Nous demandons à ce que les travaux soient relancés et l'infrastructure réalisée pour répondre à nos besoins en matière de soins médicaux", ont-ils insisté.

Une enveloppe financière de plus de 110 millions de dinars a été allouée à la réalisation de ce projet. Comptant quelque 15600 habitants, la commune d’Ahl Laksar ne dispose que d’un vieux centre de santé dont les services assurés ne répondent pas suffisamment aux aspirations des citoyens, selon les protestataires.

Pour le projet de réalisation du nouvel hôpital de M’Chedallah d’une capacité de 120 lits, les travaux, lancés en juin 2014, accusent aussi un retard.

Cette situation a plusieurs fois suscité le mécontentement de la population locale.

Contactée par l’APS, la directrice de la santé de la wilaya de Bouira, Leila-Ilhem Ghalem, était injoignable.

Santé: une commission ministérielle à Bouira pour s’enquérir des projets en souffrance
  Publié le : lundi, 18 février 2019 14:52     Catégorie : Régions     Lu : 15 foi (s)   Partagez