Région ouest: des campagnes d'information sur l'utilisation des boues issues des STEP dans l'agriculture

Publié le : mardi, 27 février 2018 14:58   Lu : 11 fois
Région ouest: des campagnes d'information sur l'utilisation des boues issues des STEP dans l'agriculture
Photo APS

ORAN - L'Office national d'assainissement (ONA) compte mener une série de rencontres avec les agriculteurs pour les sensibiliser sur l'usage des boues issues des Stations techniques d'épuration des eaux usées (STEP) dans plusieurs wilayas de l'ouest, a-t-on appris de la chargée de communication de la zone d'Oran de cet organisme.

En effet, la norme algérienne de la valorisation agricole des boues de station d'épuration, en l'occurrence la norme NA 17 731, a été publiée par l'Institut algérien de normalisation (IANOR) en novembre 2017, avec un guide qui fixe les conditions d'utilisation de ces boues, a rappelé Fazia Merzoug.

Avant de lancer l'utilisation des boues issues de l'épuration des eaux usées, il est indispensable de sensibiliser, d'informer et de former les agriculteurs sur les normes de valorisation de ces boues en tant que fertilisants, a-t-elle noté.

Les boues ne peuvent pas être utilisées pour toutes les cultures et pour tous les types de sol, a expliqué la responsable, ajoutant que la fréquence de l'enrichissement du sol avec les boues est d'une seule fois tous les trois ans.

Une journée d'étude sur l'économie de réutilisation des eaux épurées a déjà été organisée au profit des agriculteurs du périmètre de Hennaya (Tlemcen). D'autres actions sont prévues à Ain Temouchent et Sidi Belabes.

Ces actions font partie d'un programme national visant à promouvoir la valorisation des boues en les exploitant dans l'agriculture, a déclaré pour sa part Meriem Ouyahia, chargée de communication du la direction générale de l'ONA.

A la fin de l'année 2015, la production des boues au niveau des 58 STEP de type boues activées, gérées par l'ONA, était estimé à 54.000 tonnes de matières sèches par an. Elle a atteint, en 2016, les 90.000 tonnes de matières sèches par an, produites par 63 stations à boues activées, a-t-elle indiqué.

A horizon 2020, la production de boue devrait augmenter à plus de 50 % et devrait atteindre une quantité estimée à plus de 150.000 tonnes/an, a précisé la responsable.

La valorisation agricole des boues est le moyen le plus simple et le plus courant d'utiliser ces produits. D'une part, le gestionnaire des stations trouve un moyen économique d'évacuer les boues et d'autre part, les boues présentent un intérêt agronomique pour l'agriculteur dans la mesure où elles peuvent avoir des caractéristiques similaires à celles des engrais.

Ces boues seront cédées gratuitement aux agriculteurs dans un premier temps et ce, avant l'établissement d'une convention, après avoir évalué les coûts de transport notamment et la valeur du produit lui-même, a relevé Mme Ouyahia.

Région ouest: des campagnes d'information sur l'utilisation des boues issues des STEP dans l'agriculture
  Publié le : mardi, 27 février 2018 14:58     Catégorie : Régions     Lu : 11 foi (s)   Partagez