Le "Khelkhal" en argent, un bijou associé aux us et coutumes du bassin de Chlef

Publié le : samedi, 05 mars 2022 19:03   Lu : 24 fois
Le "Khelkhal" en argent, un bijou associé aux us et coutumes du bassin de Chlef

CHLEF - La wilaya de Chlef est réputée depuis longtemps pour l’artisanat du "Khelkhal" en argent, un large bracelet traditionnel porté à la cheville, symbolisant des valeurs sociales et des traditions particulières héritées des ancêtres, que de nombreuses femmes continuent, encore, à priser de nos jours, en le portant à chaque occasion festive, tandis que les artisans s’obstinent plus que jamais à exceller dans sa création et fabrication.

La symbolique du khelkhal en argent "va au-delà de sa valeur esthétique, elle est associée à des valeurs et traditions sociales ancrées dans l'histoire de la région", a déclaré à l’APS, Malika Ghoubali, une artisane spécialisée dans les bijoux en argent, descendante de la famille Ghoubali, pionnière dans la fabrication des bijoux en argent à Clef, depuis 1940, en marge de la célébration de la Journée arabe du patrimoine (27 février).

L’artisane qui a cité, entre autres pièces de bijoux en argent chères au cœur des femmes de la région, le " Reddif Al-Meftoul", "El Assaba" et "Lounaiss" (de grandes boucles d'oreilles), a relevé que le " Khelkhal " occupe une place de choix parmi tous les autres bijoux en argent.

Elle a expliqué cette place particulière dévolue à ce bracelet par le fait que les femmes Chelfies, les mariées notamment, avaient à cœur de porter ce bijoux à la cheville. En marchant, le bracelet tintait à leur pied, comme s’il annonçait la venue de la femme qui le portait, obligeant tout étranger aux lieux à s’effacer pour lui céder le passage, par respect pour elle, a souligné Mme. Ghoubali.

"Aujourd’hui encore, la valeur sociale de ce bijou demeure intacte en dépit du fait qu’il soit peu porté par les femmes", a fait remarquer la même artisane, dont le frère et d'autres membres de la famille, continuent à perpétuer l’artisanat de ces bijoux rares, dotés d’une symbolique culturelle et historique particulière.

Le Khelkhal en argent du bassin de Chlef se caractérise par sa longueur, allant jusqu’à 25 cm, et son poids qui dépasse parfois les 250 grammes, selon la demande du client. Il est fait en argent brut sans l'ajout de pierres précieuses, tout en étant ciselé dans des formes reflétant les traditions et la culture de Chlef.

Ce bijou est généralement formé de deux pièces rondes en or, en argent ou en cuivre ou encore en plaqué or, avec aux extrémités deux pièces rondes.

De petits grelots sont parfois accrochés à ce bracelet, provoquant des sons particuliers quand la femme qui les porte marche, attirant ainsi l'attention des passants, sachant que les bracelets de cheville diffèrent d’une région à l’autre du pays.

 

== Le Khelkhal fait le succès de l'exposition de bijoux traditionnels ==

 

Le "Khelkhal" en argent a suscité l'intérêt de nombreuses femmes visiteuses, de tous les âges, de l'exposition des bijoux traditionnels, organisée la semaine passée, au musée public national "Abdelmadjid Meziane" du centre ville de Chlef.

Le stand de l'artisane Fatima Hamroune qui a exposé, à l’occasion, sa collection de bijoux artisanaux n’a pas désempli de visiteuses qui lui posaient moult questions sur son métier et ses produits.

Mme.Hamroune a exploité cette opportunité pour faire une rétrospective de l'histoire du Khelkhal en argent de la wilaya de Chlef, réputée jadis pour la production de l'argent, en raison de la disponibilité de cette matière première dans la commune de l’Oued Fodda(littéralement ravin de l’argent), et la grande importance qui lui est conférée dans la toilette de la mariée lors des mariages locaux.

Le "Khelkhal" en argent et la "Khamssa" en argent étaient considérés parmi les bijoux essentiels des parures de la mariée lors des mariages traditionnels, tandis que le reste des femmes portaient le "Reddif", "Lounaiss" et le "Hzam", a souligné, pour sa part l’artisane Malika.

La valeur sociale du Khelkhal dans les régions du bassin de Chlef (Chlef, Tissemssilt et Ain Defla) était telle qu’il est devenu une pièce incontournable de la parure de toute femme au foyer et de toute nouvelle mariée, encouragées en cela par son prix abordable comparativement aux autres métaux précieux.

La même artisane s’est félicité de l’importante affluence des femmes à l'exposition de bijoux traditionnels qui lui permettra, a-t-elle dit, de "faire mieux connaître le Khelkhal en argent, qui a une place de choix dans son stand, mais également promouvoir ce patrimoine culturel et faire découvrir l'histoire de la région et son identité, ceci d'autant plus que chaque bijou a sa propre histoire qui le distingue d'une région à une autre.

De nombreuses jeunes filles et femmes interrogées par l’APS, ont loué l’organisation de ce type d’activités culturelles en relation directe avec le patrimoine et l'identité de la région, et leur contribution dans la préservation de ce patrimoine culturel (bijoux traditionnels) et la mise en lumière de coutumes et traditions ancrées dans l'histoire de l'Algérie, ainsi que sa protection contre toute tentative de détournement et de vol.

 

 

 

 

Le "Khelkhal" en argent, un bijou associé aux us et coutumes du bassin de Chlef
  Publié le : samedi, 05 mars 2022 19:03     Catégorie : Régions     Lu : 24 foi (s)   Partagez