Dix bureaux de la radio nationale dans les nouvelles wilayas dans le Sud du pays

Publié le : dimanche, 27 février 2022 18:11   Lu : 20 fois
Dix bureaux de la radio nationale dans les nouvelles wilayas dans le Sud du pays

OUARGLA - La radio algérienne a mis en place des bureaux permanents au niveau des dix (10) nouvelles wilayas dans le Sud du pays dans le cadre des démarches visant à étendre son champ de diffusion et renforcer l’information de proximité, a affirmé dimanche à Ouargla son directeur général, Mohamed Baghali.

"Les nouveaux bureaux, +projets de futures stations+, permettront d’offrir aux habitants des dix nouvelles wilayas dans le Sud un service radiophonique au même titre que leurs concitoyens à travers le pays", a affirmé M. Baghali lors d’un séminaire sur "la radio algérienne, parcours historique et mutations technologiques".

La radio algérienne dispose ainsi aujourd’hui de 48 stations régionales et 10 bureaux dans les nouvelles wilayas, en plus de trois (3) stations en langue arabe, amazighe et française, une radio internationale, une radio dédiée aux jeunes "Jil-FM" et la radio du Coran, a-t-il souligné.

Et d’ajouter, que grâce aux efforts de ses travailleurs, la radio algérienne a enregistré des acquis en 2021, tels que le prolongement en H24 des horaires de diffusion de la radio du Coran et la radio culturelle, ainsi que de certaines radios régionales telles que celles d’Alger, Mostaganem, Sétif et Boumerdès, offrant à l’auditeur, où qu’il se trouve en Algérie ou à l’étranger, une information crédible à tout moment.

Née au cœur de la Révolution en tant que radio sécrète, elle a depuis et après le recouvrement de la souveraineté nationale le 28 octobre 1962 sur la radio et télévision algérienne, contribué à éclairer le peuple algérien et a assumer une grande responsabilité en œuvrant à la préservation de la stabilité du pays et son unité, a rappelé son directeur général.

"Son rôle aujourd’hui est d’autant plus important avec ce que subit le pays comme désinformations et rumeurs de la part de parties qui cherchent à nuire aux sociétés et à saper la confiance entre le citoyen et son Etat", a poursuivi M. Baghali, en insistant sur son (radio) "rôle d’avant-garde, aujourd’hui, face aux complots ciblant le pays, de par "son professionnalisme, le respect des règles déontologiques et la diffusion d’informations vérifiées et crédibles".

S'agissant de la modernisation de ses moyens, M. Baghali notera que la radio algérienne, aujourd’hui l’un des supports médiatiques en Algérie recourant le plus à la technologie numérique, a lancé en janvier dernier sa nouvelle plateforme numérique, aux standards internationaux en la matière en plus de son application électronique.

Le séminaire sur "la radio algérienne, parcours historique et mutations technologiques" a été animé par des enseignants d’Universités d’Ouargla, Ghardaïa et Alger, et a comporté des communications s’articulant autour de l’information radiophonique de proximité et son rôle dans la préservation de la mémoire des peuples et de leurs legs culturel et linguistique, ainsi que dans le renforcement des valeurs de citoyenneté.

Les communicateurs ont également abordé les questions inhérentes aux "normes et à l’éthique du travail radiophonique de proximité face au discours de la haine", "la radio algérienne et la poursuite du Challenge", "la radio et l’environnement numérique", selon les organisateurs.

Dix bureaux de la radio nationale dans les nouvelles wilayas dans le Sud du pays
  Publié le : dimanche, 27 février 2022 18:11     Catégorie : Régions     Lu : 20 foi (s)   Partagez