CRASC d'Oran: de nouveaux projets de recherche sur l’écriture de l’histoire

Publié le : mardi, 02 novembre 2021 13:44   Lu : 0 fois
CRASC d'Oran: de nouveaux projets de recherche sur l’écriture de l’histoire

ORAN - Le Centre de recherche en anthropologie sociale et culturelle (Crasc) d’Oran supervise de nouveaux projets de recherche concernant l’écriture de l’histoire et de la mémoire nationale sur les différentes ères historiques que l’Algérie a vécu, dont la résistance populaire contre le colonisateur français, le mouvement national et la guerre de libération nationale.

Le département de "socio-anthropologie : histoire et mémoire" du centre, à travers des projets de recherche propres au Crasc ou des projets nationaux, a initié différents sujets en relation avec l’histoire, notamment des projections socio-anthropologiques et sociologiques, ont indiqué les chercheuses Moulay Halima, Negadi Samira et Lahdiri Nadjet, dans une déclaration à l’APS sur la contribution du Centre dans l’écriture de l’histoire révolutionnaire et la mémoire.

"Si les historiens ont élaboré de nombreux travaux traitant l’histoire politique et militaire de la lutte armée, le Centre a apporté, pour sa part, une approche et une nouvelle vision en abordant l’histoire sociale liée aux écoles, à la culture, aux us et coutumes, au niveau de vie de la population, au niveau scientifique, aux expressions culturelles comme le théâtre et le cinéma ainsi que leur relation avec l’histoire de la révolution", a souligné la chercheuse Moulay Halima.

A titre indicatif, le centre a abordé des sujets en relation avec les crimes perpétrés par le colonisateur français contre les algériens dans lesquels la chercheuse Moulay Halima s’est basée dans son projet sur la psychologie, l’anthropologie et l’histoire, des projets de recherche en relation avec les essais nucléaires du colonisateur au sud du pays, ainsi que le mouvement national dans l’Oranie et un projet concernant la perception des jeunes sur la mémoire. Ce dernier projet avait démontré que la guerre de libération nationale est présente en force chez cette frange de la société.

 

Donner à chaque période historique sa part de recherche

 

Dans le même contexte, la chercheuse Moulay Halima a fait savoir que la contribution du département de "socio-anthropologie : histoire et mémoire" dans l’écriture de l’histoire est un travail de recherche ayant donné une image sur l’histoire et les outils de son écriture, tout en prenant soin de donner à chaque période historiques sa part de recherche.

De son côté, la chercheuse Negadi Samira, qui a présenté un projet sur "les essais nucléaires durant l’époque coloniale, l’exemple de Reggane et In Ekker", a estimé que les projets concernant l’histoire révolutionnaire de l’Algérie que le département à abordé se distinguent par leur variété, avec l’exploitation par les chercheurs de documents d’archives.     

Le département "socio-anthropologie : histoire et mémoire", a présenté des projets de recherche sur l’histoire de la révolution algérienne dans ses multiples dimensions (sociologiques, anthropologiques et historiques) dans lesquels les chercheurs ont fait appel à d’autres spécialités dans la contribution de l’écriture de l’histoire et aborder les sujets historiques avec un nouveau regard, a précisé Lahdiri Nadjet du même département.

La même source a ajouté, que chaque projet de recherche nécessite entre trois à cinq années de travail, couronné par la publication dans un ouvrage collectif et dans les cahiers du CRASC ou dans une édition appelée "Courrier du Crasc", ou encore dans la revue "Insanyat".

Les résultats de ces projets sont présentés dans les rencontres scientifiques, nationales et internationales.

CRASC d'Oran: de nouveaux projets de recherche sur l’écriture de l’histoire
  Publié le : mardi, 02 novembre 2021 13:44     Catégorie : Régions     Lu : 0 foi (s)   Partagez