Tourisme à Annaba: des activités disparaissent et d'autres tentent de s'adapter

Publié le : lundi, 27 septembre 2021 08:10   Lu : 91 fois
Tourisme à Annaba: des activités disparaissent et d'autres tentent de s'adapter

ANNABA - De nombreuses activités touristiques ont été affectées dans la wilaya de Annaba par la conjoncture sanitaire exceptionnelle due à la pandémie de la Covid-19, entraînant la disparition de certaines d'entre elles tandis que d'autres tentent de s'adapter à une situation qui ne cesse d'évoluer.

Les deux dernières saisons estivales ont été marquées par une propagation de la pandémie et des conditions sanitaires exceptionnelles ayant imposé un contrôle des déplacements des personnes et le respect de mesures préventives strictes pour réduire la transmission du virus, induisant une baisse importante de l'affluence touristique à Annaba en 2020 et 2021.

Face à une situation qui continue d'évoluer, de nombreuses activités touristiques affichent un lourd bilan de pertes, notamment les agences de tourisme et de voyages. En effet, plus de 130 agences de tourisme agrées dans la wilaya d'Annaba passent par une période de traversée de désert, suite notamment à la suspension des vols internationaux, en particulier vers les lieux saints pour la Omra et le Hadj, qui représentent les principales sources de revenues de nombreuses agences.

Propriétaire d'une agence touristique à Annaba, Ahcene Dida, a affirmé que les revenus de son agence, qui emploie normalement 30 personnes au niveau du siège principal et dans plusieurs wilayas, ont reculé l'année dernière de près de 95% en comparaison avec ses revenus d'avant la Covid-19, déplorant s'être séparé d'un tiers de son effectif.

M.Dida a souligné que plusieurs agences de voyages, expérimentées et bien positionnées sur le marché du tourisme à Annaba, ont été contraintes de baisser leurs rideaux temporairement en raison des lourdes charges.


Lire aussi: Le gouvernement s'engage à développer une "vraie" industrie touristique et culturelle


De son côté, la direction du Tourisme de la wilaya a confirmé le malaise dans lequel se trouve les agences de voyages, rappelant qu'au cours de l'année 2020, 58 agences de voyages sur les 134 agrées à Annaba ont bénéficié d'aides financières accordées par l'Etat.

Les répercussions de la pandémie n'ont pas seulement affecté l'activité des agences de voyages, mais également celles du secteur de l'artisanat, qui a perdu une partie considérable de sa clientèle avec la diminution des fêtes familiales, traditionnelles et les activités de la saison estivale.

Dans ce contexte, les services de la direction du Tourisme d'Annaba ont enregistré une régression de l'activité, 1866 artisans, dont l'activité a été affectée, ayant bénéficié de subventions financières (30 000 DA par artisan), allouées par l'Etat comme soutien à cette catégorie. La confection de masques de protection a permis à certains artisans d'atténuer les répercussions de la crise sanitaire.

 

S'adapter ou ...disparaitre

 

Consécutivement à la persistance de la pandémie de la Covid-19 et en l'absence de perspectives d'une issue à cette crise, de nombreux opérateurs activant dan le secteur du tourisme, notamment les agences de voyages, tentent de s'adapter et relancer leurs activités à travers la promotion du tourisme domestique, selon Mme Aida, propriétaire d'une agence de voyages à Annaba.

"L'Algérie regorge de potentialités touristiques inexploitées représentant un vaste champ d'investissement touristique'', a expliqué Mme Aida, souligné que la plupart des agences de Annaba ont une grande expérience dans le domaine de l'organisation de voyages touristiques acquise grâce aux voyages organisés qu'elles assuraient avant la pandémie vers la Tunisie.

Elle a également relevé que ce capital expérience peut être exploité pour la relance du tourisme domestique à travers l'organisation de voyages d'exploration vers des sites naturels sahariens, maritimes ou dans des stations thermales, en plus du tourisme de montagne.

Elle a en outre constaté que le tourisme dans sa conception traditionnelle reste confronté à la problématique des prix, notamment en ce qui concerne les frais d'hébergement et de restauration dans les établissements hôteliers.

Pour cette professionnelle du secteur du tourisme, "la relance du tourisme domestique nécessite un effort coordonné et intégré entre les différents acteurs des établissements hôteliers et des agences de voyages à travers la conclusion d'accords avec une révision des prix en plus d'un travail de coordination afin de préparer la mise en place d'un environnement propice à l'activité touristique concernant les différents acteurs et secteurs''.

                                                              

Relance du tourisme de montagne à Seraidi

 

Dans la wilaya d'Annaba, destination touristique par excellence en raison de ses atouts touristiques naturels, maritimes et montagneux, la redynamisation du tourisme de montagne dans les monts de l'Edough sur les hauteurs de Seraidi est perceptible à la faveur des initiatives de plusieurs associations sportives et culturelles qui promeuvent à travers les réseaux sociaux les voyages en montagne et les randonnées pédestres.

En dehors de la pandémie de Covid-19, le secteur du tourisme à Annaba peine à remporter le pari d'une relance de l'investissement à la hauteur des atouts de la région, selon un certain nombre d'opérateurs dans le secteur.


Lire aussi: Tourisme: nécessaire promotion de la formation de qualité pour atteindre l'excellence


Sur un total de 80 projets touristiques retenus dans la wilaya dans le cadre du programme de développement touristique (à l'horizon 2030) avec une capacité de plus de 12.000 lits, le secteur enregistre le lancement des chantiers de 25 projets totalisant une capacité de 3.848 lits, dont deux ont été achevés.

Les projets d'investissement touristique à Annaba, qui dispose actuellement d'une capacité de 5 462 lits, sont répartis dans les zones d'expansion touristique (ZET) de Seraidi, Chetaibi, Annaba et El Bouni, en plus d'un certain nombre de projets d'investisseurs dans le tissu urbain de la ville.

L'activité touristique à Annaba demeure toutefois saisonnière, centrée sur le littoral avec ses 21 plages ouvertes à la baignade dans les communes d'Annaba, Seraidi, Chetaibi et El Bouni, qui attirent un grand nombre de vacanciers tout au long de la saison estivale.

Le secteur touristique à Annaba s'épanouit pendant la saison estivale avec des services qui restent liés à la restauration rapide et à la vente des glaces.

Tourisme à Annaba: des activités disparaissent et d'autres tentent de s'adapter
  Publié le : lundi, 27 septembre 2021 08:10     Catégorie : Régions     Lu : 91 foi (s)   Partagez