Célébration du 65e anniversaire de la mort du chahid Zighoud Youcef

Publié le : jeudi, 23 septembre 2021 14:53   Lu : 40 fois
Célébration du 65e anniversaire de la mort du chahid Zighoud Youcef

CONSTANTINE- La commune de Zighoud-Youcef, dans la wilaya de Constantine, a commémoré jeudi le 65ème anniversaire de la mort du martyr Zighoud Youcef, tombé au champ d’honneur le 23 septembre 1956, en présence de l’inspecteur général du ministère des Moudjahiddine et des Ayants-droits, Omar Bensaâdallah, représentant le ministre du secteur.

Le représentant du ministre, accompagné des autorités locales civiles et militaires, de moudjahidine, et de citoyens, se sont rendus au Carré des martyrs du chef-lieu de la daïra qui porte le nom du Chahid Zighoud Youcef, où ils se sont recueillis devant la stèle commémorative, érigée à sa mémoire, lu la Fatiha du Saint Coran et déposé une gerbe de fleurs sur la tombe de ce héros de la Révolution.

Dans une déclaration à la presse en marge des festivités de commémoration du 65ème anniversaire de la mort du chahid Zighoud Youcef, M. Bensaâdallah a indiqué que "la Révolution algérienne a ses principes et valeurs qui lui ont permis de devenir une référence pour plusieurs pays".

Il a appelé à cette occasion à "préserver le legs des Chouhada", affirmant que l’Algérie indépendante accorde de l’importance aux valeurs des ancêtres et n’oubliera pas les crimes du colonisateur français et restera fier des réalisations de ses moudjahiddine et chouhada.

Se rendant au centre de torture de la commune Zighoud Youcef, le même responsable a promis la mise en place d’un programme pour la réhabilitation de ce centre témoin des crimes du colonisateur français en Algérie.

Zighoud Youcef est né le 18 février 1921 à Smendou (Zighoud Youcef actuellement) et débuta son militantisme au sein du PPA (Parti du peuple algérien) à l'âge de 17 ans et milita au Mouvement pour le triomphe des libertés démocratiques (MTLD), puis devint membre actif de l'Organisation spéciale (OS) avant son arrestation et son incarcération en 1950 et puis sa spectaculaire évasion en avril 1954 de la prison d’Annaba.


Lire aussi: Zighoud Youcef, un homme symbole qui a marqué l'histoire contemporaine de l'Algérie


Membre des 22 historiques, le défunt participa aux préparatifs du déclenchement de la guerre de Libération et fut adjoint du chahid Didouche Mourad avant de lui succéder le 18 janvier 1955 après sa mort.

Zighoud Youcef fut l’architecte des offensives du Nord Constantinois le 20 août 1955 qui ont constitué un tournant décisif dans le combat du peuple algérien contre l’oppresseur.

A son retour du congrès de la Soummam, tenu le 20 août 1956, et alors que Zighoud se déplaçait pour la réorganisation des troupes et expliquer les décisions du congrès, il fut pris dans une embuscade au lieudit El-Hamri, sur les hauteurs de Sidi Mezghiche dans la wilaya de Skikda, où il tomba au champ d'honneur le 23 septembre 1956 à l'âge de 35 ans.

Pour rappel, l’inspecteur général du ministère des Moudjahiddine et Ayants-droits visitera deux expositions de photographies et livres historiques et donnera également le coup d’envoi d’une conférence historique intitulée "Les aspects de l’activité de militantisme et révolutionnaire du chahid Zighoud Youcef", avant d’honorer la fille du chahid et un nombre de moudjahiddine torturés au centre de torture de la commune Zighoud Youcef.

Célébration du 65e anniversaire de la mort du chahid Zighoud Youcef
  Publié le : jeudi, 23 septembre 2021 14:53     Catégorie : Régions     Lu : 40 foi (s)   Partagez