Batna: le chercheur en culture et langue amazighes Djamel Nehali inhumé au cimetière de Bouzourane

Publié le : jeudi, 19 août 2021 19:48   Lu : 24 fois

BATNA - Le chercheur en culture et langue amazighes Djamel Nehali a été enterré, jeudi, au cimetière de Bouzourane de la ville de Batna en présence d’universitaires et d’intellectuels de la région et d’une foule de proches, d'amis et d'étudiants.

Le défunt qui occupait le poste de chef de département de langue et culture amazighes à la faculté de langue, de littérature arabe et des arts de l’université Hadj Lakhdar (Batna-1) est décédé à l’âge de 50 ans suite à une crise cardiaque, a-t-on appris auprès de ses proches.

Djamel Nehali a contribué à l’ouverture du département de langue et culture amazighes à l’université Batna-1 durant l’exercice 2013/2014 et en a assumé la responsabilité depuis cette date jusqu’à sa mort.

Enseignant au sein de ce département, il a œuvré à son extension par l’ouverture d’un master en dialectologie et anthropologie et un doctorat sur l’histoire de la langue, de la société amazighes et du patrimoine amazigh, a indiqué à l’APS le chef du département des arts de cette même faculté, Dr. Tarek Thabet.

Le défunt avait également été désigné par décret présidentiel du 23 décembre 2018 comme membre de l’Académie algérienne de la langue amazighe.

Né à M’chounech (wilaya de Biskra), Djamel Nehali a œuvré à encourager les étudiants à la saisie informatique en tamazight et à intégrer à la formation les modules informatiques, dont l’anthropologie visuelle, et une base de données lexicales, poussé en cela par sa formation technique, a ajouté Dr. Thabet.

Détenteur d’une licence en mathématiques, le défunt a étudié par la suite la langue amazighe à l’université de Bejaia, suivie d’un magister avant d’y être recruté comme enseignant, puis chef de département de la langue amazighe et vice-recteur, avant de rejoindre l’université de Batna, selon la même source.

Djamel Nehali est également auteur de plusieurs articles sur la langue et la culture amazighes, en plus de ses contributions sur les ondes de la chaîne II et sur radio Batna avec une émission hebdomadaire intitulée "Haouiyet Makan" (identité d’un lieu) consacrée à la toponymie de la région des Aurès, thème de son doctorat.

A relever, le secrétaire général du Haut Commissariat à l'amazighité, Si El Hachemi Assad, a présenté ses condoléances les plus "attristées" à la famille du défunt Djamel Nehali, l’assurant de sa "profonde sympathie en cette douloureuse circonstances.

Batna: le chercheur en culture et langue amazighes Djamel Nehali inhumé au cimetière de Bouzourane
  Publié le : jeudi, 19 août 2021 19:48     Catégorie : Régions     Lu : 24 foi (s)   Partagez