Print this page

Blida : exportation de 1.100 quintaux de couscous et de pâtes alimentaires vers la France

Publié le : mercredi, 30 juin 2021 18:58   Lu : 22 fois
  • Partagez
Blida : exportation de 1.100 quintaux de couscous et de pâtes alimentaires vers la France

BLIDA- La Société des pâtes industrielles (Sarl Sopi) de Blida a procédé mercredi à l’exportation vers la France d’une cargaison de 1.100 quintaux de couscous et de pâtes alimentaires fabriqués avec du blé non subventionné, une semaine après l’annonce du Gouvernement autorisant l’exportation de ce type de produits.

"La Sarl Sopi, une société leader dans le domaine de l’exportation depuis plus de 15 ans, a procédé (suite à la décision du Gouvernement autorisant les exportations) à l’envoi d’une première cargaison de 1.100 qx de couscous et de différentes pâtes alimentaires, fabriqués avec du blé non subventionné", a indiqué à l’APS son Président directeur général (Pdg), Reda Salem Hachelef.

Selon cet opérateur, les produits exportés sont principalement destinés à la communauté algérienne à l’étranger, très demanderesse des produits algériens.

Le même responsable a, également, salué les efforts consentis par le ministère du Commerce et les services des Douanes algériennes pour "l’accélération et la facilitation des procédures ayant permis l’exportation de cette cargaison en un temps record, ne dépassant pas une semaine".

"Cette opération d’exportation sera suivie par d’autres similaires, en destination de pays africains, à l’instar de la Libye", a précisé M. Hachelef.

Pour sa part, le directeur du suivi et de la promotion des échanges commerciaux au ministère du Commerce, Salim Reggad, s’est félicité de la réalisation de l'opération d’exportation qui intervient une semaine après la levée de l’interdiction sur l’exportation de ce type de produits et ce, après que les pouvoirs publics ont jugé que ces produits sont compétitifs à l’étranger et sont disponibles en quantités suffisantes pour l’exportation, tout en étant de qualité supérieure", a-t-il observé.

M.Reggad a salué également les efforts de cette société qui est "leader en production et exportation de pâtes alimentaires", soulignant que le ministère du Commerce assure l’accompagnement de l’ensemble des opérateurs économiques et les aide à investir les marchés extérieurs, à travers un soutien total à leurs entreprises tant au niveau local que central, en coordination avec la Direction générale des Douanes algériennes et ce, par la facilitation de l’opération d’exportation, la promotion du produit et l’accompagnement sur le terrain devant assurer le succès de l’opération.

Le directeur du suivi et de la promotion des échanges commerciaux au ministère du Commerce n’a pas manqué, en outre, de relever "la réactivité de la Sarl Sopi, en un court laps de temps, à la décision du Gouvernement d’autoriser ce type d’exportations", soutenant que "c'est une preuve de l’efficience de la ligne de production nationale et de sa qualité qui lui permet de couvrir le marché local et extérieur".

A noter que le ministère du Commerce a annoncé le 19 juin, dans un communiqué, l'autorisation pour les exportateurs et les opérateurs économiques d'exporter les produits du terroir, à condition que la matière première utilisée ne soit pas subventionnée par l'Etat.

Selon la même source, l'annonce de ces mesures est intervenue après l'étude élaborée par un groupe de travail technique qui a regroupé les secteurs du Commerce, d'Industrie et d'Agriculture autour du thème d'exportation des produits agroalimentaires dérivés et dont les matières premières subventionnées entrent dans leur composition.

Le ministère a précisé, à ce propos, qu'il a été autorisé l'exportation des produits de terroir, comme le blé concassé (Fric et Mermez) et les Dioul (feuilles de brik), conformément aux tarifs douaniers fixés.

Il a été également autorisé d'exporter les produits agroalimentaires dérivés et les différents types de pâtes alimentaires, tel le couscous, la semoule et la farine, à condition que l'exportateur prouve que la matière première utilisée dans la production des produits destinés à l'exportation a été importée par lui ou acquise sur le marché local (production nationale) sans que cela  n’impacte l'approvisionnement régulier du marché national et ce, en soumettant les opérateurs économiques activant dans ce domaine, à un engagement visé par les services de commerce des wilayas et les services des douanes relevant du même territoire".

Blida : exportation de 1.100 quintaux de couscous et de pâtes alimentaires vers la France
  Publié le : mercredi, 30 juin 2021 18:58     Catégorie : Régions     Lu : 22 foi (s)   Partagez