Baccalauréat à l’Ouest: application rigoureuse du protocole anti Covid-19

Publié le : dimanche, 20 juin 2021 20:52   Lu : 2 fois

ORAN - Les examens du baccalauréat (session de juin 2021) dans l’Ouest du pays se déroulent dans des conditions d’organisation favorables avec une application rigoureuse du protocole sanitaire de prévention contre la Covid-19, ont constaté les journalistes de l’APS.

Les directions de l’éducation ont mis en place tous les moyens humains et matériels nécessaires pour le bon déroulement des examens et l'application du protocole sanitaire de prévention contre la pandémie (fourniture de masques de protection, désinfectant alcoolique et appareils de prise de température corporelle). Par conséquent, les mesures de précaution sont largement appliquées, notamment la désinfection des installations des centres d’examen.

Dans la capitale de l’Ouest algérien, le wali d’Oran, Messaoud Djari, a procédé, au CEM Karboukha Mohamed Larbi dans la commune de Bir El-Djir, à l’ouverture des enveloppes de l’examen de langue arabe, dans une ambiance de satisfaction des candidats quant aux conditions dans lequel se déroule cet événement éducatif, notamment l’organisation et l’accompagnement psychologique.

La candidate B. Amira a souligné, après la fin de l’examen de cette matière au lycée Mustapha Heddam à Oran, que les questions de l’épreuve de la matinée étaient "abordables et en conformité avec le programme scolaire".

De son côté, B. Hicham a confié, directement après la fin de l’épreuve au lycée Akid Lotfi, qu’il n’a pas trouvé de grandes difficultés à répondre aux questions de l’examen de langue arabe.

La wilaya d’Oran compte 25.524 candidats à l’examen du baccalauréat, dont 17.338 scolarisés, 8.186 candidats libres et 23 candidats aux besoins spécifiques, répartis sur 81 centres d’examen encadrés par 8.345 encadreurs pour la bonne marche des examens. Chaque classe accueille 20 candidats, a-t-on indiqué à la direction de l’éducation.

Dans la wilaya de Tissemsilt, les avis des candidats à l’examen du baccalauréat sur la difficulté du sujet d’examen de la langue arabe pour les filières "Littérature et Philosophie" et "Langues étrangères" étaient mitigés, alors que les candidats des filières scientifique et technique ont trouvé l’épreuve de cette matière abordable.

A ce propos, des candidats de la filière "Littérature et Philosophie" au centre d’examen au lycée Abdelhamid Mehri, au chef-lieu de wilaya, ont trouvé des difficultés pour répondre aux questions de l’examen de langue arabe, comme l'a indiqué le candidat Brahim, qui a senti ne pas avoir répondu correctement aux questions.

Pas moins de 6.287 candidats passent les épreuves du baccalauréat dans la wilaya de Tissemsilt, à travers 29 centres.

Dans la wilaya de Mostaganem, les candidats au centre d’examen "lycée 1er novembre" de Salamandre (Mostaganem) ont fait part de leur satisfaction concernant le contenu du sujet de langue arabe et souligné qu’il était à la portée de tous. Quelques uns d’entre eux ont également fait part de leur satisfaction concernant l’application rigoureuse du protocole sanitaire de prévention contre le coronavirus.

La même atmosphère a régné dans les trois centres d’examen de la daïra de Bouguirat et au centre d’examen de la commune de Hadjadj, sachant que la wilaya de Mostaganem compte 11.488 candidats dont 3.231 candidats libres, répartis sur 43 centres d’examen, dont un centre réservé aux candidats du centre de rééducation, selon la direction de l’éducation de la wilaya.

Dans la wilaya de Relizane, le nombre des candidats a atteint 11.439, dont 3.372 candidats libres et 113 candidats au centre de rééducation, répartis sur 44 centres, avec la mise en place de 28 centres de restauration et une équipe sanitaire composée de 132 médecins et infirmiers.

Dans la wilaya de Nâama, des candidats au CEM Dahaoui Yahia ont affirmé, après l’épreuve de langue arabe, que ce début pousse à l’optimisme et incite à poursuivre les examens avec détermination.

Une candidate, Nadjet (filière Littérature et Langues étrangères), qui n'a pas caché pas sa satisfaction après avoir passé la première épreuve, a indiqué que le poème, dans une des questions du sujet de langue arabe, était compréhensible, son style clair et la situation d’intégration liée au texte était abordable.

La wilaya de Nâama compte 5.096 candidats au baccalauréat, dont 2.902 scolarisés, 2.394 candidats libres et cinq candidats aux besoins spécifiques, répartis sur 25 centres d’examen, avec la mobilisation de 2.075 encadreurs.

A noter que la direction de l’éducation a fourni les moyens de transport aux candidats scolarisés des zones rurales.

A Sidi Bel-Abbes, l’épreuve de langue arabe a eu lieu dans les mêmes conditions à travers les 43 centres d’examen et les candidats ont fait part de leur optimisme de décrocher ce sésame déterminant qui ouvre la voie à l’enseignement supérieur.

Media

Baccalauréat à l’Ouest: application rigoureuse du protocole anti Covid-19
  Publié le : dimanche, 20 juin 2021 20:52     Catégorie : Régions     Lu : 2 foi (s)   Partagez