Législatives/centre du pays: les citoyens plus nombreux aux bureaux de vote dans l'après-midi

Publié le : samedi, 12 juin 2021 19:16   Lu : 2 fois

TIZI-OUZOU - L'affluence des citoyens aux bureaux de vote pour l’élection des membres de la nouvelle Assemblée populaire nationale (APN) a été plus importante dans l'après-midi, ont constaté les correspondants de l'APS dans des wilayas du centre du pays.

En début d’après-midi, dans certaines wilayas, l'affluence des électeurs a enregistré une hausse, notamment avec le vote des femmes qui, habituellement, sont moins nombreuses à se rendre aux urnes dans la matinée.

C’est le cas à Tipasa, Blida et Boumerdes où il a été constaté un plus grand nombre de votants dans les bureaux de scrutin depuis le début de l'après-midi, alors qu’à Djelfa, la situation était différente, puisque le nombre était toujours assez moyen depuis le matin, et où il est attendu une hausse des votants en fin de journée, avec la baisse de la chaleur du climat, selon des encadreurs de l'opération.

A Ain Defla, les électeurs étaient également remarquablement plus nombreux depuis midi. Des électeurs ont indiqué que le plus important était d'exprimer sa voix, en allant voter "en toute liberté et loin de toute contrainte, à la faveur de cet évènement consolidant la citoyenneté".

Un flux moyen mais régulier, de votants a été enregistré, en début d’après-midi, à travers de nombreux centres et bureaux de vote de la wilaya de Médéa, à l’instar de ceux des communes de Sidi-Naamane, Ouamri, Boughezoul, Ksar-el-Boukhari ou beaucoup d’électeurs, des adultes en majorité, se sont déplacés aux urnes, malgré la chaleur caniculaire qui sévit dans ces régions, a-t-on constaté.

Dans les wilayas de Bouira, Bejaia et Tizi-Ouzou, de nombreux bureaux de vote ont été boudés par les citoyens et des incidents ont été signalés. A Bouira et précisément dans la partie Est de cette wilaya, plusieurs bureaux de vote et urnes ont été saccagés par des personnes hostiles au scrutin, notamment, à El Asnam, Taghzout, Bechloul, M’Chedallah, Saharidj, Ahnif, Haizer, Ath Laâziz, alors qu’El Asnam, M’Chedallah, Bechloul ainsi que Haizer, des affrontements ont opposé des manifestants aux forces de l’ordre, qui tentaient de sécuriser les bureaux de vote.

Le coordinateur local de l’ANIE, Ahcen Belkacemi, a précisé que l’institution qu’il représente "trouvait des difficultés" pour déployer les moyens (urnes et bulletins de vote) dans les municipalités de Chorfa et d’Aghbalou, où "le vote n’a pas eu lieu", a-t-il dit soulignant l’absence de près de 1000 encadreurs qui "ne se sont pas présentés aux bureaux de vote".

A Bejaia, tous les bureaux et centre de vote ont fermé leurs portes, à l’exception de l’école "Boucherba", située au chef-lieu de wilaya, dans le quartier des "quatre chemins",  a annoncé le délégué de l’ANIE, Youcef Hachemaoui.

La fermeture de ces espaces de vote a été motivée par la pression subie par le personnel préposés à l’encadrement du scrutin après des escouades de jeunes aient tenté de s’introduire dans certains centres pour y empêcher l’opération de vote. Le cas a valu ainsi à Tichy, qui s’est soldé par des affrontements, sans gravité toutefois, entre policiers et manifestants ainsi qu’à Amizour et à Tazmalt.

Même constat à Tizi Ouzou selon le délégué local de l’ANIE, Youcef Gabi, qui a signalé que pas moins de 132 centres et 229 bureaux de vote ont été fermés à Tizi-Ouzou. Des incidents "mineurs" ont été, par ailleurs, enregistrés à travers certaines localités sans enregistrer de "dégâts importants", a souligné Gabi.

Législatives/centre du pays: les citoyens plus nombreux aux bureaux de vote dans l'après-midi
  Publié le : samedi, 12 juin 2021 19:16     Catégorie : Régions     Lu : 2 foi (s)   Partagez