Le parcours combattant de Si Mhamed Bougara resteront vivant dans l'esprit des Algériens

Publié le : mercredi, 05 mai 2021 17:59   Lu : 6 fois
Le parcours combattant de Si Mhamed Bougara resteront  vivant dans l'esprit des Algériens

MEDEA- Le militantisme et le parcours combattant du chahid Si-Mhamed Bougara "resteront vivant dans l'esprit des Algériens et vont se perpétuer encore à l'avenir", a indiqué, mercredi, le ministre des moudjahidine et des Ayants-droit, Tayeb zitouni, dans une lettre lue par le chef de cabinet du ministre, Fouad Benslimane, à l'occasion de la commémoration du 62 anniversaire de la mort de ce chef militaire.

"Le parcours du chahid, le Colonel Si-Mhamed Bougara, symbolise une idée toujours présente dans l'esprit et la mémoire des générations et incarne la détermination et le défis. La Détermination à vaincre et triompher de son ennemi, en l'occurrence l'armée coloniale, et le défis d'affronter le colonialisme et décrocher la liberté du pays", a indiqué Tayeb Zitouni, à l'occasion d'une rencontre, organisée au musée régional du Moudjahid, à Médéa, sur ce héro de Nation, tombé aux champs d'honneur, le 5 mai 1959, à Ouled Bouachraa, ouest de Médéa.

L'évocation du parcours militant et révolutionnaire du Colonel Si-Mhamed Bougara "nous interpelle sur l'esprit de sacrifice et d'altruisme qui animaient ces grands hommes qui ont donné leur vie pour que le pays retrouve sa liberté et sa souveraineté", a encore indiqué le ministre dans sa lettre, affirmant que le martyrs de Si-Mhamed Bougara est "une lanterne qui a éclairé la voix de la liberté pour des milliers d'autres moudjahidine et martyrs de la glorieuse Révolution de novembre 1954".

S'inclinant, une nouvelle fois, devant la mémoire du chahid, le ministre Tayeb Zitouni, a tenu à mettre en exergue l'intérêt qu'accorde l'Etat à la question de la mémoire et la préservation du legs laissé par les valeureux combattants de la liberté, rappelant, à cet égard, les efforts ayant permisla restitution par la France des cranes de résistants et la multiplications des démarches pour la récupération des archives de l'époque de la colonisation.


Lire aussi : Guerre de libération: Des hauts faits du peuple algérien "pas assez évoqués"


Dans sa lettre à l'occasion de cette rencontre, intitulée "Si-Mhamed Bougara, au fond de la mémoire nationale", le ministre des Moudjahidine et des Ayants-droit, a indiqué que le 75 anniversaire des massacres du 8 mai 1945 sera commémoré officiellement dans la ville de Setif, l'une des trois villes martyrs, après Kherrata et Guelma, de ce qu'il a qualifié, à la fois, de "crime colonial et de crime contre l'humanité".

Le parcours combattant de Si Mhamed Bougara resteront vivant dans l'esprit des Algériens
  Publié le : mercredi, 05 mai 2021 17:59     Catégorie : Régions     Lu : 6 foi (s)   Partagez