Les parties de pétanque attirent la foule à Tissemsilt

Publié le : vendredi, 23 avril 2021 16:27   Lu : 88 fois
Les parties de pétanque attirent la foule à Tissemsilt

TISSEMSILT- Les parties de pétanque font l’évènement lors des soirées ramadanesques dans les différents quartiers de la ville de Tissemsilt où les jeunes s’adonnent avec joie à cette discipline sportive qui attire de plus en plus de pratiquants.

Cela se vérifie à travers l’improvisation de terrains dédiés à ce jeu au niveau du centre ville et autres quartiers. Même les jardins publics sont transformés désormais à des "arènes" de ce sport qui voit sa cote grimper chez les habitants de Tissemsilt en ces soirées ramadanesques.

D’ailleurs, dès la rupture du jeûne, les amateurs de la pétanque, qu’ils soient joueurs ou spectateurs, se dirigent vers les nouveaux "terrains" dédiés à ce sport éparpillés sur plusieurs quartiers à l’image de ceux des "320 logements", "Abdelhak Benhamouda", "El Merdja", "Plateau", "Ain El Bordj", "Sidi Khelifa" et autres.

Les jeunes passionnés de ce sport, en particulier ceux âgés entre 17 et 25 ans, organisent des mini-tournois de quartiers afin de rompre la routine et passer un moment agréable chaque soirée du Ramadhan. Tout cela, dans une ambiance de rivalité et de joie qui attire un nombreux public, dont certains n’hésitent pas à choisir leur camp donnant un cachet spécial aux débats.

Cela explique le fait que la pratique de ce sport, notamment à travers l’organisation de mini-tournois pendant ces soirées, ne cesse de gagner en popularité dans la ville de Tissemsilt, ce qui a donné naissance à des noms distingués dans les spécialités du jeu long et court, à l’image du feu Merkane Djelloul.

L'extension du réseau d'éclairage public dans de nombreux quartiers de la ville a contribué aussi à l'essor de cette discipline  et à faire perdurer les parties de jeu jusqu'a des heures tardives de la nuit .

Cette passion s’est emparée d’Abderrahmane, un jeune de 20 ans, qui se "réjouit" du plaisir suscité par ce jeu qui rassemble des amis dans un esprit de compétition tranquille, ajoutant que cela me pousse à prendre le chemin de l’air de jeu où sont organisées les parties de pétanques  "dès que je termine la prière de Tarawih".

Et de poursuivre: "L'ambiance de ce jeu diffère grandement des jeux et activités que nous pratiquions dans le passé. Contrairement au vacarme marquant les matchs de football ou le jeu de dominos, etc., le pétanque se pratique avec enthousiasme dans une atmosphère de calme exigée par le jeu, qui a besoin de concentration et de précision".

De son coté, Hadj Benchergui (77 ans) se remémore des souvenirs de sa jeunesse avec la pétanque, alors qu'il suit avec passion les parties des jeunes de sa ville lors des mini-tournois du jeu court, dont celui qui se déroule au quartier "Abdelhak Ben Hamouda", en présence de plus de 30 jeunes de ce quartier.

 

Une aubaine pour dénicher les jeunes talents

 

L’occasion est aussi propice pour les responsables des clubs de pétanque de la commune de Tissemsilt, à l’image des deux clubs "les Frères" et "Al-Nasr", de suivre de près les compétitions dans les différents quartiers du chef-lieu de la wilaya, pour dénicher de jeunes talents qui viendraient renforcer leurs équipes respectives.

Le président du club de pétanque "Al-Nasr", de la commune de Tissemsilt, Abdelkader Chaachouaâ, a estimé à ce titre que "les mini-tournois en question organisés dans plusieurs quartiers de Tissemsilt ont permis l'émergence de jeunes talents qui ont un avenir prometteur dans la discipline".

C’est surtout le stade municipal de pétanque, situé au centre ville, qui crée l’évènement en ce mois sacré en attirant un grand nombre de citoyens de toutes classes et de tout âge dans une scène ne laissant pas indifférents les passants qui ne s’empêchent pas de faire une "halte" pour suivre les "prouesses" des jeunes et des moins jeunes.

A Tissemsilt, tout le monde s'accorde à vanter les bienfaits de ce jeu sur la société, en rapprochant, notamment,  les différentes couches d'âge, renforçant les valeurs de la fraternité et la solidarité parmi la population.

Dans ce sport, trois combinaisons sont possibles : la triplette (3 contre 3), la doublette (2 contre 2) et le tête-à-tête (un contre un). Toute autre formule est interdite par le règlement officiel. En triplette, chaque joueur dispose de deux boules. Dans les autres configurations, chaque joueur en a trois. L’équipe vainqueur doit marquer 13 points, en plaçant ses boules plus près du but que son adversaire.

Les parties de pétanque attirent la foule à Tissemsilt
  Publié le : vendredi, 23 avril 2021 16:27     Catégorie : Régions     Lu : 88 foi (s)   Partagez