Tamanrasset: gérer les stations d’adduction de l’eau potable à l'énergie solaire

Publié le : mardi, 13 avril 2021 18:12   Lu : 72 fois
Tamanrasset: gérer les stations d’adduction de l’eau potable à l'énergie solaire

TAMANRASSET - La gestion des stations d’adduction de l’eau potable dans la région se fera à l’énergie solaire, a indiqué lundi à Tamanrasset le ministre des Ressources en eau Mustapha-Kamel Mihoubi.

S’exprimant lors de l’inspection de la station de pompage SP-6, à une trentaine de kilomètres au Nord de Tamanrasset, le ministre a indiqué qu’"il sera procédé à la gestion à l’énergie solaire de l’ensemble des stations de pompage du mégaprojet de transfert des eaux d’In-Salah à Tamanrasset".

Soulignant que le recours aux énergies renouvelables pour la gestion de ce type d’installations permettait de réduire les coûts de gestion, il a précisé que "cette démarche s’inscrit en droite ligne des objectifs du Gouvernement en matière de transition énergétique".

Accompagné dans cette visite de la ministre de l’Environnement Dalila Boudjemaa, M. Mihoubi a appelé à l’accompagnement de l’entreprise l’Algérienne des eaux (ADE) dans l’approvisionnement des populations des communes qui ont actuellement la charge de gestion de cette opération.

Un accompagnement qui, a-t-il ajouté, générera des emplois dans ces communes et assurera une meilleure gestion de l’approvisionnement des citoyens en eau potable.


Lire aussi: Les potentialités hydriques du Sahara stimulent le développement mais doivent être exploitées


La ministre de l’Environnement a relevé, pour sa part, qu’il est actuellement mené, dans le cadre de l’action du Gouvernement, des opérations intersectorielles à travers des projets mixtes, dont un concrétisé avec le secteur des Ressources en eau pour la création de petites oasis à proximité des stations de pompage relevant du mégaprojet de transfert hydrique In-Salah-Tamanrasset.

Un projet pilote est en cours de réalisation dans la zone de Moulay Lahcène (Nord de Tamanrasset) pour la création d’oasis artificielles, appelées à offrir aux citoyens des aires de repos et faire face aux menaces sur les écosystèmes en plus de leur impact économique en termes d’emplois, a également fait savoir Mme. Boudjemaa.

La délégation ministérielle a inspecté le projet de raccordement du village de Takrembeit au réseau d’eau potable, à partir du projet de transfert des eaux In-Salah-Tamanrasset.

Les wilayas de Tamanrasset, In-Salah et In-Guezzam totalisent 408 forages, dont 194 destinés à la dotation en eau potable d’une capacité globale de 134.118 m3, dont 73.454 m3 consommés quotidiennement, selon une présentation faite à la délégation sur la situation du secteur des Ressources en eau.

Elles comptent également 206 puits destinés à l’irrigation agricole, huit (8) barrages, 2.800 km de réseaux d’eau potable avec un taux de raccordement de 97% et 172 ouvrages de stockage de l’eau, le tout assurant un ratio quotidien de 175 litres/habitant, a-t-on détaillé.

La délégation ministérielle poursuivra mardi sa visite de travail par l’inspection d’autres projets relevant des secteurs des Ressources en eau et de l'Environnement.

Tamanrasset: gérer les stations d’adduction de l’eau potable à l'énergie solaire
  Publié le : mardi, 13 avril 2021 18:12     Catégorie : Régions     Lu : 72 foi (s)   Partagez