Nécessité d'intégrer les wakfs dans les programmes de développement

Publié le : mardi, 06 avril 2021 10:50   Lu : 0 fois
Nécessité d'intégrer les wakfs dans les programmes de développement

AIN TEMOUCHENT - Le ministre des Affaires religieuses et Wakfs, Youcef Belmehdi a insisté, lundi à Aïn Témouchent, sur la nécessité d’intégrer les wakfs dans les différents programmes de développement.

M. Belmehdi qui a présidé, au niveau de la maison de la culture "Aïssa Messaoudi", l’ouverture de la conférence régionale sur les wakfs et la zakat, a mis l’accent sur la nécessité d’élargir le cercle des wakfs et de leurs prestations vers d'autres domaines sociaux au lieu de les confiner uniquement dans la construction des mosquées.

Il a souligné, à ce propos, qu’il faut donner aux wakfs une autre dimension pour les utiliser dans le domaine des services et réfléchir de manière à les orienter, comme œuvre utile, vers d’autres domaines d'activités, à l’instar du désenclavement, de l’approvisionnement des citoyens en eau, de forge des puits et de  construction des hôpitaux.

Le ministre a mis en avant, lors des travaux de cette conférence régionale qui a vu la participation de cadres du secteur et des délégués des wakfs et de la Zakat, issus de 14 wilayas de l’Ouest et du Sud-ouest du pays, l’intérêt d’intégrer les wakfs parmi les projets de développement, pour que le secteur soit un "affluent", aux côtés d'autres secteurs devant créer de la valeur ajoutée.

M. Belmehdi a souligné, à l’occasion, l’importance du projet de création de l’Office national des wakfs et de la Zakat qui sera présenté prochainement au Gouvernement, soutenant que "cet office constituera un plus dans l’évolution du secteur des wakfs".

Le ministre a expliqué, dans ce contexte, le bien fondé de l’initiative du secteur des affaires religieuses et wakfs dans la wilaya d’Aïn Témouchent, quant à la réalisation de l’opération de recensement et de la numérisation des terres agricoles wakfs, faisant savoir que cette opération pilote sera généralisée à travers l’ensemble des wilayas du pays.


Lire aussi: Vers la création d'un office national des Wakfs et de la Zakat


Le ministre avait procédé, auparavant, à la pose de la première pierre pour la construction d’une école coranique sur une terre wakf, qui a fait l’objet d’un don de la part du membre du "groupe des 22" historique, en l’occurrence le moudjahid défunt Belhadj Bouchaïb.

A cette occasion, il a souligné que "le défunt Belhadj Bouchaïb ne s’est pas contenté de militer pour servir le pays mais a fait don d’une parcelle de terre-wakf au service de l’Algérie et c’est là où réside la complémentarité entre la dimension nationale et religieuse".

M. Belmehdi a procédé également à l’inauguration d’une école coranique-modèle à la cité "El Djaouhara" baptisée au nom de "Cheikh El Bouhmidi El Oulhaçi" (1804-1847), de même qu’il a procédé à la pose de la première pierre pour la construction d’un projet de la mosquée "Abdellah Ibn Messaoud" au niveau de la même cité où a il insisté sur l’importance de veiller à l’aspect architectural de cet édifice religieux avant de présider une cérémonie de baptisation du centre culturel islamique de la ville au nom du moudjahid défunt "Hatri Abdelaziz".

Au terme de sa visite dans la commune de Sidi Ouriache, le ministre a inspecté le projet de construction de la mosquée "Okba Ibn Nafaa" dont la réalisation est prise en charge par des bienfaiteurs parmi les habitants de la région.

Nécessité d'intégrer les wakfs dans les programmes de développement
  Publié le : mardi, 06 avril 2021 10:50     Catégorie : Régions     Lu : 0 foi (s)   Partagez