Relance du barrage vert à Tébessa: vers l’amélioration des conditions de vie des habitants

Publié le : samedi, 20 mars 2021 17:19   Lu : 26 fois
Relance du barrage vert à Tébessa: vers l’amélioration des conditions de vie des habitants

TEBESSA- La relance du projet du barrage vert dans la wilaya de Tébessa, visant à lutter contre la désertification, constitue un pas efficient vers "l’amélioration des conditions de vie" des habitants des régions du Sud de cette wilaya frontalière.

"Cette relance qui sera parallèlement engagée à travers plusieurs wilayas, dont Tébessa, vise outre la préservation de la biodiversité, l’équilibre écologique, la lutte contre la désertification et l’avancée du désert, à améliorer les conditions de vie des populations des localités ciblées par la plantation de plusieurs espèces d’arbres, notamment fruitiers", a affirmé à l’APS le conservateur des forêts, Mohamed Adjib Aiouadj, à la veille de la journée internationale des forêts.

M.Aiouadj a précisé que "le programme tracé par le ministère de l’Agriculture et du Développement Rural et la Direction générale des forêts repose sur des études socioéconomiques pour déterminer les espèces d’arbres les mieux adaptées à la nature du sol, au climat et aux caractéristiques hydrologiques de chaque région".

Pour choisir les espèces d’arbres répondant à ces critères, les services des forêts de la wilaya de Tébessa ont entamé une série de sorties à travers neuf communes du Sud de la wilaya concernées par le projet, en l’occurrence Bir El Ater, El Houidjbet, El Ma Labiod, El Meziraa, El Ogla El Malha, Oum Ali, Safsaf El Ouesra, Stah Guentis et Tlidjene, a souligné le même responsable.

Des commissions ont été chargées d’examiner le volet social et recenser les besoins des habitants de ces localités en matière de routes, de désenclavement, d’eau pour l’irrigation et d’énergie solaire, a ajouté le même responsable, soulignant que l’objectif recherché par les hautes autorités du pays est de favoriser "la fixation de ces populations sur leurs terres par l’encouragement des activités agricoles et artisanales".


Lire aussi : Un budget de 128 millions de dollars sera mobilisé pour la réhabilitation du Barrage vert


S’agissant des objectifs fixés par la Conservation locale des forêts pour la relance du projet du barrage, M. Aiouadj a affirmé que ses services œuvrent à exécuter le plan quadriennal 2020/2023, incluant la lutte contre la désertification et l’extension de l’aire forestière par la plantation d’arbres fruitiers notamment.

Ce programme vise ainsi la plantation d’arbres comme l’amandier, le pistachier d’Alep, le caroubier, l’olivier, le palmier-dattier et le figuier de Barbarie dont l’exploitation des futures récoltes constituera une source de revenus pour les riverains des aires situées dans les zones d’ombre et régions reculées des neuf communes concernées par ce programme, a détaillé le conservateur des forêts.

"La concrétisation de ces actions contribuera à améliorer sensiblement les conditions de vie des habitants confrontés actuellement à la rigueur de la nature et l’enclavement, favorisera leur fixation et la valorisation sur le plan économique de leurs territoires", a ajouté la même source.

La conservation des forêts œuvrera à ce titre à distribuer des équipements fonctionnant à l’énergie solaire et plusieurs centaines de ruches pleines aux familles vivant dans ces zones, parallèlement à l’ouverture de pistes rurales et agricoles et l’octroi aux habitants des autorisations de création de forages à usage agricole, a relevé M. Aiouadj.

 

Des opérations de lutte contre la désertification

 

Depuis 1970, la wilaya de Tébessa a bénéficié dans le cadre du projet du barrage vert de plusieurs dizaines d’opérations de densification de son couvert végétal et de lutte contre la désertification.

Ces opérations ont permis, selon les statisques de la conservation des forêts, d’aménager une vaste superficie de 24.158 ha jusqu’à fin 2020 à travers neuf communes avec notamment l’installation de points de contrôle dans les zones sensibles, la réalisation et la réhabilitation de pistes agricoles et rurales, la réalisation de plantations forestière et fourragère, la fixation de dunes et la mobilisation des ressources en eau.

Selon le conservateur des forêts, ces opérations visent en premier lieu à préserver le couvert végétal qui s’est dégradé sous l’effet de multiples facteurs, dont la faible pluviométrie, l’érosion du sol, l’avancée des dunes, en plus de la pression anthropique du pacage excessif et d’arrachage de l’Alfa utilisé comme aliment de bétail et pour le chauffage.


Lire aussi : Conférence sur "Barrage vert-Zones d'ombre: enjeux et défis du développement durable"


La Conservation des forêts vise, par ailleurs, à préserver et élargir la surface forestière de la wilaya de Tébessa estimée à plus de 211.000 ha, dont 123.000 ha de forêts (soit 59 %), tandis que la surface concernée par la plantation d’arbres dans le cadre du programme du barrage vert est évaluée à environ 407.000 ha du total de la superficie de la wilaya, à travers neuf communes.

Relance du barrage vert à Tébessa: vers l’amélioration des conditions de vie des habitants
  Publié le : samedi, 20 mars 2021 17:19     Catégorie : Régions     Lu : 26 foi (s)   Partagez