Rafaa Metahri veut vous rendre belle avec la bave d'escargots

Publié le : lundi, 08 mars 2021 12:05   Lu : 68 fois
Rafaa Metahri veut vous rendre belle avec la bave d'escargots

ALGER- La jeunesse, la maîtrise et la détermination sont autant d'atouts que Rafaa Metahri veut exploiter pour mener à bien son projet dans l'élevage d'escargots.

A peine ayant quitté les bancs de l'université en septembre 2020 que cette jeune tlemcenienne de 24 ans s'est lancée dans une activité peu connue mais qu'elle a estimé à "haut potentiel économique".

L'élevage d'escargots ou héliciculture l'a inspiré en réalisant son mémoire de master en génétique qui lui a permis "d'identifier les 15 espèces" de ces gastéropodes vivants en Algérie, a-t-elle expliqué.

Portée par la fougue de la jeunesse, elle a lancé son projet sur un terrain familial d'à peine 160m², question de "réaliser des essais", a déclaré la jeune entrepreneuse qui a semblé satisfaite des résultats.

Pour preuve, elle a indiqué avoir entrepris les démarches auprès de la Chambre d'agriculture de la wilaya de Tlemcen mais aussi au niveau du ministère de tutelle afin d'obtenir un accompagnement et surtout un terrain.

Le ton sûr et l'argumentation aiguisée, elle n'a pas hésité à exposer ses besoins au ministre de l'Agriculture, Abdelhamid Hemdani, à l'occasion d'une rencontre nationale dédiée à la femme et les startups dans le domaine de l'agriculture et du développement rural organisée dimanche à Alger par la Chambre nationale de l'agriculture (CNA).

Derrière son allure frêle, se cache une jeune femme déterminée qui voit grand, en témoigne son souhait de bénéficier d'un terrain de 2 ha afin, a-t-elle dit, que le projet soit "rentable".

Mlle. Metahri a évoqué, en outre, le montant du financement qu'elle espère obtenir à travers le dispositif de l'Agence nationale d'appui et de développement de l'entrepreneuriat (Anade, ex Ansej) qu'elle compte intégrer, l'estimant à 8 millions de dinars.

Ce projet d'élevage d'escargot peut, selon elle, être "un facteur de développement économique et sauveteur de la biodiversité" vu qu'il permettra une régénération des populations d'escargots au lieu de les exterminer si on continue seulement leur ramassage comme c'est le cas à présent.

Afin de réaliser les performances escomptées, elle a expliqué qu'elle aura besoin d'équipements spécifiques, à l'instar de nurseries ou de compléments alimentaires pour, dans un premier temps, assurer l'exportation des escargots vivants vers la Tunisie, l'Italie et l'Espagne.

Par la suite, Mlle. Metahri compte se lancer dans une activité, "encore inexistante" en Algérie qui est l'extraction de la bave d'escargots qu'elle utilisera dans la fabrication de produits cosmétiques, a-t-elle souligné

L'aboutissement de ce projet est la réponse "tangible à tous les hommes qui ont essayé de me faire douter de ma capacité à le concrétiser", a-t-elle conclu.

Rafaa Metahri veut vous rendre belle avec la bave d'escargots
  Publié le : lundi, 08 mars 2021 12:05     Catégorie : Régions     Lu : 68 foi (s)   Partagez