Corriger les carences dans les zones d’ombre à travers une politique de développement

Publié le : jeudi, 04 mars 2021 08:30   Lu : 2 fois
Corriger les carences dans les zones d’ombre à travers une politique de développement

MILA - Le chargé de mission à la présidence de la République, Brahim Merad, a souligné mercredi depuis la commune Oued Endja, à l’Ouest de Mila, la nécessité de "corriger les carences enregistrées dans les zones d’ombre par une politique propice à leur développement’’.

"Les carences observées dans les régions enclavées seront prises en charge progressivement conformément à la politique de promotion et de développement des zones d’ombre qui a permis l’amélioration des conditions de vie en un laps de temps réduit", a précisé M. Merad dans la mechta El Mechameche (commune de Oued Endja), où il a procédé, au deuxième jour de sa visite de travail dans la wilaya de Mila, à la mise en service du raccordement de 21 foyers au réseau du gaz naturel.

En réponse aux préoccupations des citoyens dans la mechta Beni Oukdene de Ferdjioua, où il a inspecté la réalisation de projets au profit des zones d’ombre relevant de cette collectivité, le même responsable a souligné que ‘’des efforts importants restent à déployer et cela nécessite de l’argent’’, assurant à l’intention des citoyens que le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, ‘’veille à la prise en charge de toutes les zones d’ombre’’.

Le même responsable a également affirmé que sa visite dans la wilaya de Mila a pour objectif de faire ‘’un état des lieux réel des opérations de développement dans ces zones en vue de le transmettre au président de la République qui œuvre à désenclaver les habitants de ces régions et améliorer leurs conditions de vie à travers la mise en place des commodités essentielles pour une vie meilleure’’.

S’agissant du déficit en matière d’habitat rural face à une forte demande exprimée pour ce type de logement dans les zones d’ombre, le même responsable a fait savoir aux représentants de la presse, au niveau de l’école chahid Mezmaz Taher de la commune Derradji Bouslah, faisant l’objet de travaux de réhabilitation, a précisé que ‘’cette année, il y aura des programmes de logement rural plus important qu’auparavant’’.

M. Merad a soutenu, en ce sens que le président de la République a mis l’accent sur ce type de logement qui contribue à la fixation des habitants et favorise également le retour des citoyens à leurs régions d’origine surtout avec les améliorations constatées en matière de conditions de scolarisation, de raccordement aux réseaux divers et l’ouverture des routes.

"L’opération de recensement des zones d’ombres a ciblé toutes les insuffisances et les besoins exprimés", a ajouté le même responsable, relevant que ‘’plus de 40% des besoins ont été pris en charge tandis que les efforts se poursuivent pour prendre en charge toutes les préoccupations des citoyens’’.

Au deuxième jour de sa visite à Mila, le chargé de mission à la Présidence de la République a inspecté plusieurs projets destinés aux zones d’ombre à travers les daïras de Oued Endja, Ferdjioua, Ain Beida Ahriche et Tassadane Haddada, où il a assisté à des exposés sur la réalité des opérations inscrites au profit de ces régions.

Il a insisté, en outre, sur ‘’l’importance de les achever pour entamer d’autres projets en fonction des priorités exprimées et les budgets disponibles’’.

Corriger les carences dans les zones d’ombre à travers une politique de développement
  Publié le : jeudi, 04 mars 2021 08:30     Catégorie : Régions     Lu : 2 foi (s)   Partagez