Réception prévue de 30 établissements éducatifs à travers les communes d'Alger ouest

Publié le : jeudi, 11 février 2021 18:12   Lu : 47 fois
Réception prévue de 30 établissements éducatifs à travers les communes d'Alger ouest

ALGER- Le ministre de l'Education nationale, Mohammed Ouadjaout a fait savoir , jeudi, que 30 établissements éducatifs ,tous paliers confondus, devraient être réceptionnés dans la région ouest de la capitale au titre de la prochaine rentrée scolaire. 

Répondant à la question du député, Ahmed Cherifi du Mouvement de la société pour la paix (MSP), autour du problème de la pression au niveau des structures éducatives à Alger ouest, M. Ouadjaout a affirmé que certaines communes de cette région "connaissent une expansion urbanistique dense", en raison des différents projets de logement et des opérations de relogement individuel et collectif.

En conséquence, poursuit le ministre, " plusieurs problèmes touchant à la scolarisation des élèves sont apparus, ce qui nous a poussés à prendre un ensemble de mesures, en vue d'assurer un siège pédagogique pour chaque élève".

Pour y remédier, le ministre a fait état de l'existence de projets éducatifs, dont la réception est prévue à la prochaine rentrée scolaire, à savoir "13 écoles primaires, 9 CEM et 8 lycées".

"Nous ne sommes pas sans savoir que la région d'Alger ouest a enregistré, lors des deux années 2017 et 2018, une grande pression dans la réception des élèves".  Néanmoins, la situation a été rattrapée en 2019 et 2020", a expliqué le ministre lors de la plénière de l'Assemblée populaire nationale (APN), consacrée aux questions orales et présidée par M. Slimane Chenine.

Pour ce faire, " il a été procédé, lors de ces deux années, à la création de 94 établissements éducatifs, dont 60 établissements (44 primaires, 12 CEM et 4 lycées) lors de l'année 2019. Pour l'année 2020, 34 établissements d'enseignement, dont 16 primaires, 14 CEM et 5 lycées, ont créés", a fait savoir le même responsable.

Et d'ajouter que ces réalisations ont permis au secteur de l'éducation de ne "plus recourir aux bases de vie qui étaient, à l'époque, une solution alternative face à la surcharge des classes dans la région", explique-t-il.

A une question de Mme. Fatma Saidi (MSP), sur le remplacement des établissements scolaires préfabriqués à Chlef, le ministre a affirmé que l'Etat et à travers lui le ministère "ne ménagent aucun effort pour l'amélioration des conditions de scolarisation des élèves à travers le territoire national", indiquant que le remplacement de ces établissements préfabriqués par d'autres en dur est l'une des préoccupations majeurs de l'Etat vu le nombre croissant des élèves chaque année.

"Le nombre d'établissements éducatifs remplacés témoigne des efforts déployés dans cette wilaya qui comptait 207 établissements préfabriqués, tous cycles confondus dont 152 (primaire), 32 (moyen) et 21 (secondaire)", a-t-il avancé, précisant que 197 établissements préfabriqués ont étéremplacés sur un total de 207. Les efforts ne vont jamais s'arrêter jusqu'à l'éradication totale de ces constructions scolaires, souligne M. Ouadjaout.

S'agissant des lycées d'Essalam dans la commune de Chettia et du Colonel Bouguerra (C/ Chlef), le premier responsable du secteur a confirmé le lancement des travaux de remplacement au titre de l'année 2020, tandis que les travaux de remplacement du CEM Houari Boumediene dans la commune de Ouled Ben Abdelkader et de 7 autres CEM à travers toute la wilaya seront entamés dans les prochains jours.

Concernant le système d'internat au CEM, Touati Djelloul à la commune de Béni Haoua (Chlef), le ministre de l'Education nationale a annoncé la prise de mesures d'urgence par le wali, notamment l'exploitation de la maison de jeunes et le dortoir du Centre de formation professionnel, rappelant que l'inspecteur de la wilaya a été chargé de la composition d'une commission pour inspecter 20 écoles primaires en vue de les restaurer sans recourir à la démolition.

L'Etat poursuit ses efforts pour l'amélioration de la scolarisation, l'encadrement pédagogique et administratif ainsi que le soutien scolaire, a mis en avant M. Ouadjaout, indiquant que "les délais de réalisation des établissements ont été prolongés jusqu'à fin décembre ce qui résoudra le problème de la surcharge des classes.

Répondant à la question du député indépendant, Ibrahim Ben Nadji concernant l'élargissement de la langue amazighe, le ministre a affirmé que ses services faisaient de cette démarche et de la maitrise pédagogique "une priorité capitale", tout en œuvrant à assurer l'encadrement des enseignants et continuer de les accompagner avec une formation de qualité pour que cette langue occupe la place qui lui sied dans la société en tant que langue nationale officielle".

Rappelant, dans ce contexte, les efforts consentis pour l'élargissement de cette langue, le ministre a précisé que  424.562  élèves ont suivi cette matière durant l'année scolaire 2019-202 dans les trois cycles encadrés par 3300 enseignants.

Au vu de la législation et le règlement en vigueur, la tutelle, s'attèle à généraliser graduellement l'enseignement de la langue amazighe en satisfaisant toute revendication exprimée dans ce sens à travers le territoire national, a fait savoir le ministre.

Réception prévue de 30 établissements éducatifs à travers les communes d'Alger ouest
  Publié le : jeudi, 11 février 2021 18:12     Catégorie : Régions     Lu : 47 foi (s)   Partagez