Zones d’ombre: 62% des projets réalisés

Publié le : vendredi, 05 février 2021 17:07   Lu : 19 fois

ALGER - Le chargé de mission à la Présidence de la République, Brahim Merad a fait état de la concrétisation de 62% des projets décidés au profit des zones d'ombre pour une enveloppe de 9200 milliards de centimes, évoquant le lancement prochain de nombreux autres projets.

Dans un entretien à l’APS, M. Merad a précisé au sujet de l’état d’avancement des projets destinés aux zones d’ombre, que sur les 13089 projets arrêtés pour un budget de 19000 milliards de centimes, 8191 ont été réalisés pour 9200 milliards de centime.

Les projets en cours de réalisation, au nombre de 2353, représentent 19% de l'ensemble des projets financés, alors que 2545 autres sont en attente de lancement, a-t-il fait savoir, rappelant que le nombre des projets programmés pour le développement de ces zones, confrontées à la marginalisation et à la privation, est de 32700 avec une enveloppe de 48000 milliards de centime.

Dans ce contexte, M. Merad a souligné que la recherche de ressources de financement de ces projets "n’est pas chose aisée", mais, a-t-il ajouté, "grâce aux efforts déployés, plus de 19000 projets ont été financés, soit quelque 40%".

"Quotidiennement, des projets sont livrés et de nombreux autres seront lancés dans les tout prochains jours", a-t-il précisé, dans ce sens.

Assurant que tous les projets programmés seront réalisés et que ceux financés bénéficieront de mesures prioritaires pour leur parachèvement dans les deux mois à venir, au plus tard, M. Merad a salué "la politique pertinente et judicieuse du président de la République en matière de financement de ces projets".

Concernant la prise en charge des zones d'ombre, M. Merad a affirmé qu’aucun budget n’a été fixé pour cette opération, ajoutant que "le Président de la République a misé sur ce dont disposent les walis, car il connait très bien les rouages de l’Administration et les potentiels existant au niveau des wilayas".


Lire aussi: Plus de 50 milliards DA consacrés au développement des zones d’ombre


A ce propos, il a indiqué que la stratégie adoptée par le Président Tebboune consiste à faire obligation aux walis d'un diagnostic de ces zones et d'un recensement des besoins de la population, en termes de conditions de vie, précisant que l'étape suivante est d'agir pour pallier toutes les insuffisances partant de l’expérience et de l'intelligence des walis dans l'exploitation des cartographies et potentialités de développement de leurs wilayas.

Le financement de ces projets se fait également par le recours aux plans de développement et divers Fonds de solidarité, comme le Fonds de solidarité des Collectivités locales et le Fonds du développement du Sud, a-t-il expliqué, faisant état de "résultats considérables concrétisés" et du financement de quelque 40% des projets au profit des zones d’ombre, "ce qui est très important", a-t-il soutenu.

Evoquant les dotations budgétaires affectées aux zones d’ombre au titre de la Loi de finance 2021, M. Merad a rappelé que sur un total 100 milliards Da alloués aux communes, 50 milliards sont alloués aux zones d’ombre. Il a cité, dans le même contexte, un montant de 40 milliards de Da affecté la réalisation des routes et à l’aménagement de ces zones.

Au niveau du ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme, 20 milliards de Da ont été alloués à l’amélioration urbaine, comme l’éclairage public.

Le chargé de mission à la Présidence de la République a souligné, en outre, la levée de gel sur les projets à l’arrêt du fait de la crise financière, afin de permettre au ministère de l’Energie et à Sonelgaz de procéder à l'approvisionnement du citoyen en électricité et en gaz, évoquant des instructions "fermes" à l’effet d’assurer aux élèves des repas chauds et le transport scolaire, ainsi que des prestations sanitaires au profit de la population de ces zones, en mettant à disposition, un infirmier de permanence au moins et un médecin itinérant.

 

La prise en charge des zones d'ombre en chiffres 

 

Le nombre de projets proposés au titre de la prise en charge de populations des zones d'ombre à travers les différentes régions du pays s'est élevé à 32.700 projets, avec une enveloppe financière proposée de 480 milliards DA jusqu'à fin janvier dernier, a indiqué un bilan du chargé de mission à la Présidence de la République, dont une copie est parvenue à l'APS.

 

Nombre de zones d'ombre recensées : 15.044 zones.

Nombre d'habitants concernés : huit (8) millions d'habitants.

Nombre de projets proposés : 32.700 projets.

Enveloppe estimée pour répondre à ces besoins : 480 milliards de DA.

Nombre de projets financés : 13.089 projets pour une enveloppe de plus de 190 milliards de DA, soit près de 39,5%.

Projets parachevés : 8.191 projets, soit 62%, pour un montant de 92 milliards de DA.

Projets en cours de réalisation : 2.353 projets, soit 19%.

Projets non démarrés : 2.545 projets, soit 19%.

 

Etat des projets parachevés par secteurs:

Routes (réalisation et réhabilitation) : 1.877 projets ayant permis la réalisation de 1.323km, la réhabilitation de 2.800km, et l'ouverture de 884km de chemins ruraux dans des zones enclavées, au profit de près de 1,5 millions de citoyens.

Approvisionnement en eau potable : 1.581 projets ayant permis la réalisation de 2.700km de nouveaux réseaux, la réhabilitation de 495km d'anciens réseaux et le raccordement de 173.000 foyers au profit de 870.000 habitants.

Amélioration des conditions de scolarisation :

Réalisation de 375 classes et réhabilitation de 298 écoles.

Réalisation de 84 cantines scolaires et réhabilitation de 51 autres.

Renforcement du parc de transport scolaire avec 471 nouveau bus outre 515 bus loués.

Structures de santé :

Trente-deux (32) nouvelles salles de soins réalisées et 175 autres réhabilitées.

Réseau d'assainissement :

Un total de 1162 opérations effectuées ayant abouti à la réalisation de 1100 km linéaires en sus du raccordement de 79.000 foyers (398.000 habitants).

Electricité, éclairage et gaz :

764 projets ayant permis la réalisation de 2180 km linéaires de réseau électrique pour le raccordement de 33.000 foyers (368507 habitants) et l'équipement de 2531 foyers en énergie solaire.

535 projets ayant permis la réalisation de 600 km linéaires de nouveaux réseaux et la réhabilitation de 235 km en faveur de 569041 habitants.

479 projets de gaz ayant permis la réalisation de 2055 km linéaires pour le raccordement de 56.000 foyers (284.000 habitants).

 

Des stades de proximité :

Réalisation de 261 stades au profit de 322641 habitants

Catastrophes naturelles:

Un total de 72 opération en faveur de 253.211 habitants (protection des dangers de glissement de terrains , inondations, lutte contre la désertification).

Zones d’ombre: 62% des projets réalisés
  Publié le : vendredi, 05 février 2021 17:07     Catégorie : Régions     Lu : 19 foi (s)   Partagez