Ghardaïa: l’ODAS, un instrument pour redynamiser le secteur agricole

Publié le : mercredi, 06 janvier 2021 14:30   Lu : 55 fois
Ghardaïa: l’ODAS, un instrument pour redynamiser le secteur agricole

EL-MENEA- Les pouvoirs publics ont placé la redynamisation du secteur agricole, notamment dans le sud du pays, en tête de leurs priorités afin de répondre aux aspirations des acteurs de l’agriculture saharienne, a affirmé mercredi à El-Menea, le wali de Ghardaïa, Boualem Amrani.

S’exprimant lors de la cérémonie d’installation du directeur général du nouvel Office de développement de l’agriculture industrielle en terres sahariennes (ODAS, basé à El-Menea), Slimane Hannachi, le wali a mis l’accent sur la volonté des pouvoirs publics de redynamiser le secteur agricole, conformément à la feuille de route sectorielle 2020/2024.

La création de l’ODAS, comme instrument ambitieux et moderne de mise en œuvre de la politique nationale de promotion et de développement des cultures dites stratégiques, contribuera indéniablement aux efforts de mise en valeur agricole des terres sahariennes dans les wilayas du Sud du pays.      

S’inscrivant dans le cadre de la nouvelle stratégie de développement du sud du pays, l’ODAS a pour objectif de promouvoir la production végétale et animale et inciter le développement des grandes unités agricoles intégrées dans les wilayas du sud à fortes potentialités hydriques, notamment le développement des grands périmètres de culture stratégiques (céréaliculture) et des unités maraîchères et laitières induisant le développement des unités agroalimentaires, selon une présentation faite de l’établissement.

Créé par décret exécutif N  20-265 du 22 septembre 2020 (JO numéro 57), en application de la décision du Président de la République concernant la mise en place d’un office de l’agriculture saharienne pour le développement de l’agriculture industrielle, cette institution a pour mission la facilitation et la promotion de l’investissement agricole et agro-industriel par la mise en valeur des terres sahariennes la gestion rationnelle du foncier, l’accompagnement les porteurs de projets intégrés et assure la synergie entre les différentes administrations en lien avec l’investissement agricole (Agriculture, Ressources en eau, Energie, Finances) et lutter contre les entraves et contraintes de la bureaucratie.

Placé sous la tutelle du ministre de l’Agriculture et du Développement rural, l’ODAS est l'instrument de mise en œuvre de la politique nationale de promotion et de développement des cultures industrielles dites stratégiques, qui sont destinées à la transformation pour réduire les importations et consolider la sécurité alimentaire du pays.

Intervenant lors de la cérémonie d’installation en présence de cadres et élus locaux, M.Slimane Hannachi, DG de l’ODAS a tenu à souligner le rôle de cet office en tant qu’outil pour la mise en œuvre de la nouvelle vision de la politique du secteur agricole visant à créer un dynamisme fort pour l’agriculture saharienne et un développement durable du secteur agricole.

Le Directeur général a une longue carrière professionnelle au sein du secteur de l’agriculture. Après des études supérieures à l’Université d’Ouargla, il a débuté son parcours professionnel au sein du centre de développement de l’agriculture saharienne d’Ouargla et a assumé plusieurs responsabilités qui lui ont permis d’acquérir une grande expérience.

Ghardaïa: l’ODAS, un instrument pour redynamiser le secteur agricole
  Publié le : mercredi, 06 janvier 2021 14:30     Catégorie : Régions     Lu : 55 foi (s)   Partagez