Aïn Defla: une bande criminelle versée dans le kidnapping, le vol et l’utilisation de cachets officiels falsifiés mise hors d’état de nuire

Publié le : mardi, 29 décembre 2020 12:34   Lu : 53 fois

AIN DEFLA - Les services de la Gendarmerie nationale ont démantelé récemment à Aïn Defla une bande criminelle de 3 personnes versée dans le kidnapping, le vol et l’utilisation de cachets officiels falsifiés, a indiqué lundi le procureur de la république près le tribunal du chef-lieu de wilaya.

"L’activité répréhensible de cette bande dont les éléments sont âgés entre 24 et 26 ans s’étendait à nombre de wilaya du pays », a précisé Abdelkader Khouas lors  d’un point de presse tenu au siège du tribunal d’Aïn Defla, faisant état du recours de cette bande aux armes à feu dans l’accomplissement de ses forfaits.

Les faits remontent à mercredi dernier lorsque trois individus vêtus d’uniformes de policiers, en possession d’armes automatiques et de talkie-walkie, et roulant à bord d’un véhicule touristique, ont kidnappé un automobiliste de 47 ans au niveau de l’autoroute est ouest à hauteur de la ville de Bourached, selon la même source.

Le Gendarmerie nationale ont intercepté le véhicule des ravisseurs qui ont pris la fuite, avant que les gendarmes ne rattrapent après une course poursuite, un membre de la bande, a ajouté le Procureur de la République, signalant que la fouille minutieuse dudit véhicule a permis de mettre la main sur un pistolet automatique (de calibre 8 mm) de fabrication allemande ainsi que sur des menottes.

Les deux derniers membres de la bande ont été interpellés à bord d’un véhicule immatriculé à l’étranger à hauteur d’un barrage de la Gendarmerie nationale dressé au niveau de l’une des villes de la wilaya de Béchar, après qu’ils eurent présenté de faux documents, dont celui de conseiller à la Cour suprême et de Procureur Général de la même instance.

Les Gendarmes ont également saisi au cours de l'arrestation une somme de 260 000 dinars, deux clés de voitures (Mercédès), un cachet rond portant la mention "Cour suprême, Procureur général", ainsi qu’une carte professionnelle falsifiée inhérente au grade de conseiller à la Cour suprême.

Les mis en cause, ainsi que tous ceux dont l’enquête déterminera la responsabilité dans cette affaire, sont poursuivis pour le motif de «constitution de groupe de malfaiteurs pour l’accomplissement d’un crime», «kidnapping en recourant à un uniforme officiel » et « profération de menaces de mort à l’encontre d’une tierce personne préalablement violentée», a expliqué le magistrat.

Les griefs retenus portent également sur le « vol par port d’armes à feu visible », « imitation d’un cachet officiel », « usurpation de fonction » et « faux et usage de faux », a-t-il ajouté.

Auditionné dimanche 27 décembre par le juge d’instruction de la première chambre du tribunal de Aïn Defla, l’un des accusés a été placé sous mandat de dépôt, alors que deux mandats d’amenés ont été émis à l’encontre des deux autres membres de la bande, actuellement en voie de transfert du parquet de Béchar vers celui d’Aïn Defla.

Aïn Defla: une bande criminelle versée dans le kidnapping, le vol et l’utilisation de cachets officiels falsifiés mise hors d’état de nuire
  Publié le : mardi, 29 décembre 2020 12:34     Catégorie : Régions     Lu : 53 foi (s)   Partagez