ENFAP de Koléa : sortie de 2 promotions d’officiers et d’agents de la rééducation

Publié le : jeudi, 15 octobre 2020 15:49   Lu : 8 fois

TIPASA - L'Ecole nationale des fonctionnaires de l'administration pénitentiaire de Koléa (ENFAP), à l'Est de  wilaya de Tipasa, a abrité, jeudi, la sortie de deux promotions d'officiers et d'agents de rééducation, lors d’une cérémonie présidée par le ministre de la Justice, Garde des sceaux, Belkacem Zeghmati, en présence de membres du Gouvernement.

Il s'agit de la 25ème promotion d'officiers de la rééducation (au nombre de 147 officiers), baptisée du nom du chahid du devoir national "Mohamed Anig Mustapha Khaled", assassiné par des terroristes en 1991, et la 33ème promotion des agents de la rééducation, comptant 1.730 éléments, baptisée du nom du chahid du devoir "Bentahar Sid Ali", également victime d'ne attaque terroriste en 2007, qui a ciblé le Conseil constitutionnel.

Les deux promotions sortantes ont bénéficié d’une formation de haut niveau d’une durée de 12 mois, étayée par des sessions de formation appliquée, les habilitant à accomplir leurs missions avec professionnalisme, et partant contribuer à la rééducation et à la réinsertion des détenus.

L’opportunité a donné lieu à des promotions en grade exceptionnelles au profit d’un nombre de cadres et d’agents de l’administration pénitentiaire, par le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, accompagné par le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, la ministre de la Formation et de l'Enseignement professionnels, et la Déléguée nationale à la promotion et à la protection de l'Enfance. Les familles des deux chahids du devoir, dont les promotions sortantes ont porté le nom, ont été, également, honorées par le ministre de la Justice, garde des Sceaux.

Suite à quoi, les hôtes de l'Ecole nationale des fonctionnaires de l'administration pénitentiaire de Koléa ont eu droit à des exhibitions sportives et artistiques présentées par les élèves de l’établissement, outre un exercice de simulation d’une opération de maîtrise et contrôle de deux détenus dangereux, avec professionnalisme et suivant les règles Nelson Mandela, en matière de protection des droits de l’Homme.

Le directeur de l'Ecole nationale des fonctionnaires de l'administration pénitentiaire de Koléa (opérationnelle depuis août 2015) Hadjar Mohend Ouali, a souligné à l’occasion la détermination de cet établissement, en coordination avec la Direction générale de l'administration pénitentiaire et de la réinsertion à "être au diapason des reformes et développements intervenus dans le secteur, en adaptant ses programmes, notamment en matière de sécurité, de planification, de classement sécuritaire des détenus, et de l’introduction de méthodes de simulation avec des techniques pédagogiques", a-t-il indiqué.

Il a, également, exprimé l’ambition de son administration pour être à la tète "des actions de reformes menées dans le secteur, notamment en matière de gestion des établissements pénitentiaires et du traitement des détenus".

Le responsable a fait cas, à ce propos, de nombreux partenariats et accords signés avec des organismes internationaux, dont une opération de jumelage avec l'Ecole nationale de l'administration pénitentiaire française, outre des actions de coopération avec l’Union européenne, et différents programmes sécuritaires, dont l’Organisation internationale de la réforme pénale, l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime et l’Etat du Burkina Faso.

Il a, également, signalé l’organisation en partenariat avec l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime et du Programme des Nations Unies pour le développement, de sessions de formation au profit de cadres et d’officiers de la police judiciaire, ainsi que de directeurs de prisons de l’Etat frère de la Libye, soulignant la poursuite des efforts de son établissement, en la matière, à travers d’autres programmes de partenariat.

Le directeur de l'Ecole nationale des fonctionnaires de l'administration pénitentiaire de Koléa a cité, à titre d’exemple, la préparation en cours d’une étude de faisabilité pour la confection de matières de formation au profit des cadres des prisons d’un nombre de pays africains en Algérie, en partenariat avec la le Comité international de la Croix-Rouge.

ENFAP de Koléa : sortie de 2 promotions d’officiers et d’agents de la rééducation
  Publié le : jeudi, 15 octobre 2020 15:49     Catégorie : Régions     Lu : 8 foi (s)   Partagez